Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Réacteur EPR : un fiasco monumental

Documents confidentiels sur le réacteur nucléaire EPR




Juillet 2011 : l’ASN met en évidence de graves défauts et manquements

Inspection surprise sur le chantier de l’EPR de Flamanville : l’ASN met en évidence de graves défauts et manquements.

Septembre 2010 : Nouvelles révélations d’une source interne à EDF sur la dangerosité de l’EPR

Le réacteur EPR, en chantier à Flamanville (Manche) et Olkiluoto (Finlande) accumule les problèmes. Différentes sources anonymes ont fait parvenir au Réseau "Sortir du nucléaire" des documents confidentiels qui révèlent les difficultés insolubles d’EDF, et les risques que ce projet fait courir à la population, en toute connaissance de cause. Voici une analyse des documents reçus le 27 septembre 2010, qui confirment les problèmes déjà connus, et en révèlent de nouveaux.

Mars 2010 : Documents internes divulgués par une source anonyme à EDF

Ils démontrent que la conception de l’EPR implique un sérieux risque d’accident majeur et que le réacteur serait potentiellement sujet à un emballement – risque pris en conscience par EDF pour des raisons de calcul économique.

Mai 2006 : Document "Confidentiel-défense" sur le réacteur nucléaire EPR

Le Réseau "Sortir du nucléaire" s’est procuré la copie d’un document confidentiel défense qui reconnaît explicitement que l’EPR est vulnérable face à un crash suicide.

Juillet 2011 : l’ASN met en évidence de graves défauts et manquements

Inspection surprise sur le chantier de l’EPR de Flamanville : l’ASN met en évidence de graves défauts et manquements.

Septembre 2010 : Nouvelles révélations d’une source interne à EDF sur la dangerosité de l’EPR

Le réacteur EPR, en chantier à Flamanville (Manche) et Olkiluoto (Finlande) accumule les problèmes. Différentes sources anonymes ont fait parvenir au Réseau "Sortir du nucléaire" des documents confidentiels qui révèlent les difficultés insolubles d’EDF, et les risques que ce projet fait courir à la population, en toute connaissance de cause. Voici une analyse des documents reçus le 27 septembre 2010, qui confirment les problèmes déjà connus, et en révèlent de nouveaux.

Mars 2010 : Documents internes divulgués par une source anonyme à EDF

Ils démontrent que la conception de l’EPR implique un sérieux risque d’accident majeur et que le réacteur serait potentiellement sujet à un emballement – risque pris en conscience par EDF pour des raisons de calcul économique.

Mai 2006 : Document "Confidentiel-défense" sur le réacteur nucléaire EPR

Le Réseau "Sortir du nucléaire" s’est procuré la copie d’un document confidentiel défense qui reconnaît explicitement que l’EPR est vulnérable face à un crash suicide.