Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

À chaque étape de la chaîne de l’uranium, l’industrie de

l’atome engendre des déchets en grande quantité.

#TITRE
popup-text-5-a
Agissez avec nous !
Brochure "BURESTOP" Collectif BURESTOP 55 et Bure Zone Libre réédition 2014 en cours, Brochure gratuite 100 000 m3 de déchets atomiques pourraient être enfouis à 500 mètres sous terre à Bure en Meuse (Haute Marne). A ce jour, contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de déchet nucléaire à BURE ; (...)
#TITRE
popup-text-5-0
L’enfouissement : la fausse solution
Danger L’État veut enfouir les déchets les plus dangereux et les plus radioactifs pour des centaines de milliers d’année, à 500 m de profondeur, à Bure dans la Meuse. Mais comment garantir la sûreté sur une telle période, d’autant que les fûts ne dureront que quelques siècles ? À terme, la contamination (...)
#TITRE
popup-text-5-1
Solutions fantaisistes
L’industrie nucléaire n’a jamais eu de solution pour éliminer ses déchets. Pendant des décennies, elle a multiplié les propositions fantaisistes ou s’en est tout simplement débarrassé en les abandonnant. Immersion en mer Dans les années 1950, 60 et au début des années 70, plusieurs pays ont immergé leur (...)
#TITRE
popup-text-5-2
Déchets déclassés et disséminés
Tour de passe passe Pour tenter de masquer la quantité de déchets qui s’accumulent, le lobby nucléaire a recours à de nombreux tours de passe-passe. La loi française défini ainsi certaines substances dangereuses (combustible usé, uranium appauvri…) non comme des déchets, mais comme des « matières (...)
#TITRE
popup-text-5-3
Les déchets s’accumulent faute de solution
L’industrie nucléaire génère des milliers de tonnes de déchets par an. D’après l’inventaire officiel, plus de 1000 sites en France accueillent des déchets radioactifs. Conservés sur les sites nucléaires ou envoyés en centre de stockage ou d’entreposage ils s’accumulent sans solution. Les déchets des (...)
#TITRE
popup-text-5-4
Démocratie ?
La question de la gestion des déchets, comme tout ce qui concerne le nucléaire, a toujours échappé au débat démocratique et l’État impose ses projets à la population à coup de millions, de pseudos concertations et de répression. A Bure, dans la Meuse, cela fait 20 ans que les autorités souhaitent (...)
#TITRE
popup-text-5-5
Retraitement du "combustible usé"
Une fois utilisé dans les centrales nucléaires, les déchets issus du cœur des réacteurs (appelé trompeusement combustible usé) est envoyé à l’usine AREVA de La Hague, dans la Manche pour être « retraité ». Sous cette appellation, l’industrie prétend recycler les déchets les plus radioactifs, afin de les (...)