Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Agenda

3
sep
10
sep
Réunion - Rencontres


Projet Cigéo à Bure : non à l’enfouissement des déchets radioactifs !

Début septembre à Bure : une semaine pour se retrouver et se préparer !

Mandres-en-Barrois (55)


Lundi 3 septembre 2018 / Lundi 10 septembre 2018


L’ANDRA (Agence Nationale de gestion des Déchets RAdioactifs) s’apprête dès l’automne à commencer les travaux des infrastructures de la poubelle nucléaire Cigéo à Bure, alors même que la demande d’autorisation du projet n’est toujours pas déposée. Ainsi, les études préalables devraient continuer (fouilles archéologiques, défrichement du bois Lejuc, forages…) et des travaux pourraient commencer (voies ferrées et routes pour le transport des matériaux de construction et des déchets radioactifs ; transformateur électrique pour l’alimentation de Cigéo, …). Commencer à construire alors même que le projet n’est pas encore autorisé est d’ailleurs une pratique courante pour les GPII (Grands Projets Inutiles et Imposés), on force l’acceptation en mettant devant le fait accompli.

Il nous semble donc important d’organiser la résistance sur le terrain pour pouvoir, le moment venu, s’opposer efficacement physiquement à l’avancée des travaux des infrastructures et au défrichement du bois Lejuc. Plein de choses peuvent être également organisées depuis ailleurs qui permettent d’enrayer la progression du projet de poubelle nucléaire CIGEO (campagne contre les sous-traitants lesmonstresdecigeo.noblogs.org ; organisation de concertations autogérées sur le nucléaire en réaction à la concertation entamée par l’Etat ; …).

Nous souhaitons donc rassembler nos forces lors de la semaine du 3 au 10 septembre. Ce sera l’occasion de se retrouver, d’échanger sur les stratégies locales et décentralisées à venir, tout en continuant à partager nos savoirs et savoirs-faire. Il s’agit également de montrer à l’Etat, par cet évement inoffensif, que sa répression ne nous empêchera pas de nous organiser et de continuer à faire vivre ce territoire qu’il souhaite tuer.

Si nous préparons quelques discussions et ateliers, nous avons pris soin de laisser des temps libres pour que puissent naître de nouveaux temps d’échanges. Dans une même volonté d’appropriation de l’espace et des outils, la cuisine sera autogérée du lundi au vendredi. Lors du week-end du 8-9 septembre, une cantine sera organisée, pour nous laisser le temps de nous retrouver, de passer du bon temps ensemble et pour celleux que ça tente de faire la fête ! Par ailleurs nous souhaitons accueillir toutes les générations et nous amménagerons un espace pour les enfants.

Prenons donc un peu d’avance et anticipons les attaques à venir de l’ANDRA et retrouvons nous du 3 au 10 septembre à côté de Bure, à Mandres-en-Barrois, à l’Affranchie (1 rue de la Croix 55290 Mandres-en-Barrois). Nous sommes en train de préparer les dortoirs pour pouvoir accueillir tout le monde. Prévoyez une lampe torche, une bouteille d’eau, et vos draps ou votre sac de couchage.

Petit point légal : En venant autour de Bure, même pour une semaine et dans les meilleures conditions, vous vous exposez à une répression de plus en plus forte. Il est important de s’y préparer en se briefant pour connaître ses droits et savoir réagir face aux différentes situations. Nous sommes en train de vous préparer un article que l’on vous recommande chaudement d’étudier avant votre venue. (Publication du brief légal avant le 26 août sur vmc.camp).

L’ANDRA (Agence Nationale de gestion des Déchets RAdioactifs) s’apprête dès l’automne à commencer les travaux des infrastructures de la poubelle nucléaire Cigéo à Bure, alors même que la demande d’autorisation du projet n’est toujours pas déposée. Ainsi, les études préalables devraient continuer (fouilles archéologiques, défrichement du bois Lejuc, forages…) et des travaux pourraient commencer (voies ferrées et routes pour le transport des matériaux de construction et des déchets radioactifs ; transformateur électrique pour l’alimentation de Cigéo, …). Commencer à construire alors même que le projet n’est pas encore autorisé est d’ailleurs une pratique courante pour les GPII (Grands Projets Inutiles et Imposés), on force l’acceptation en mettant devant le fait accompli.

Il nous semble donc important d’organiser la résistance sur le terrain pour pouvoir, le moment venu, s’opposer efficacement physiquement à l’avancée des travaux des infrastructures et au défrichement du bois Lejuc. Plein de choses peuvent être également organisées depuis ailleurs qui permettent d’enrayer la progression du projet de poubelle nucléaire CIGEO (campagne contre les sous-traitants lesmonstresdecigeo.noblogs.org ; organisation de concertations autogérées sur le nucléaire en réaction à la concertation entamée par l’Etat ; …).

Nous souhaitons donc rassembler nos forces lors de la semaine du 3 au 10 septembre. Ce sera l’occasion de se retrouver, d’échanger sur les stratégies locales et décentralisées à venir, tout en continuant à partager nos savoirs et savoirs-faire. Il s’agit également de montrer à l’Etat, par cet évement inoffensif, que sa répression ne nous empêchera pas de nous organiser et de continuer à faire vivre ce territoire qu’il souhaite tuer.

Si nous préparons quelques discussions et ateliers, nous avons pris soin de laisser des temps libres pour que puissent naître de nouveaux temps d’échanges. Dans une même volonté d’appropriation de l’espace et des outils, la cuisine sera autogérée du lundi au vendredi. Lors du week-end du 8-9 septembre, une cantine sera organisée, pour nous laisser le temps de nous retrouver, de passer du bon temps ensemble et pour celleux que ça tente de faire la fête ! Par ailleurs nous souhaitons accueillir toutes les générations et nous amménagerons un espace pour les enfants.

Prenons donc un peu d’avance et anticipons les attaques à venir de l’ANDRA et retrouvons nous du 3 au 10 septembre à côté de Bure, à Mandres-en-Barrois, à l’Affranchie (1 rue de la Croix 55290 Mandres-en-Barrois). Nous sommes en train de préparer les dortoirs pour pouvoir accueillir tout le monde. Prévoyez une lampe torche, une bouteille d’eau, et vos draps ou votre sac de couchage.

Petit point légal : En venant autour de Bure, même pour une semaine et dans les meilleures conditions, vous vous exposez à une répression de plus en plus forte. Il est important de s’y préparer en se briefant pour connaître ses droits et savoir réagir face aux différentes situations. Nous sommes en train de vous préparer un article que l’on vous recommande chaudement d’étudier avant votre venue. (Publication du brief légal avant le 26 août sur vmc.camp).




Proposer votre événement