Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°42

Mai 2009

Allemagne

Dardesheim : la ville qui fonctionne au vent, au soleil et à l’eau

Mai 2009




Dardesheim, dans la région du Harz, à l’aplomb de la colline de Druiberg, fait parler d’elle comme « ville de l’énergie renouvelable ». En effet, elle a déjà atteint l’autonomie énergétique et produit même annuellement 30 à 40 fois plus d’électricité qu’elle n’en consomme.



Les besoins en électricité de cette commune d’un millier d’habitants s’élèvent au total à 3 millions de kilowattheures, dont un million pour les habitations privées. Les installations photovoltaïques
placées sur les toits des entreprises, des étables, de l’école, de la caserne de pompiers, de nombreux particuliers et de la salle communautaire du village produisent 400 000 kilowattheures, ce qui couvre environ un tiers de l’électricité ménagère. Les éoliennes de la montagne produisent quant à elles environ 135 millions de kilowattheures. En face de la mairie, un compteur indique aux passants la quantité d’énergie solaire produite en temps réel et d’émissions de CO2 ainsi économisées. "En plus, c’est économiquement intéressant, car il est possible de revendre le surplus aux opérateurs du réseau", explique Ralf Voigt, adjoint au maire.

Cependant, Dardesheim ne peut pas se contenter du vent et du soleil, deux formes d’énergie aléatoires car dépendantes de la météo et difficiles à stocker. Dans une phase pilote, une centrale au biogaz a donc été construite à l’entrée de la ville. Enfin, pour compléter le dispositif, le parc éolien de Druiberg est désormais relié à une centrale hydraulique à Wendefurth, à une trentaine de kilomètres. Lorsque les éoliennes produisent un excédent d’énergie, elles alimentent deux énormes citernes de la centrale hydraulique. Lorsque le vent tombe ou que le soleil s’efface, les vannes des bassins sont ouvertes de manière à faire tourner deux turbines de 40 MW chacune.

Le même concept doit maintenant être étendu à une plus grande échelle dans la région du Harz. Le projet, lancé début décembre 2008, est subventionné par l’Etat fédéral à hauteur de 10 millions d’euros. Ainsi, d’ici quatre ans, la région du Harz prévoit de recourir exclusivement aux énergies renouvelables produites localement pour couvrir les besoins en électricité de ses 250 000 habitants, grâce à un système combiné de centrales recourant aux énergies éolienne, hydraulique, solaire, géothermique, ou à la biomasse. "Le gouvernement considère qu’il s’agit d’un modèle pour l’avenir.
Si cela fonctionne ici, notre système pourra être développé ailleurs en Allemagne" affirme Ulrich Narup, chef du projet.

Par ailleurs, mi-2008 a été inaugurée au parc solaire de Druiberg la première station-service électrique renouvelable. Avec d’autres entreprises de la région, l’EDG prévoit l’installation d’un réseau de stations-service électriques fonctionnant à partir d’énergies renouvelables ainsi que la construction d’une flotte régionale de voitures électriques.
L’histoire à succès de Dardesheim a commencé avec une éolienne d’environ 300 m de haut, que l’entrepreneur Heinrich Bartelt a édifiée à Druiberg en 1994. “A cette époque, le changement climatique ne jouait pas encore un grand rôle”, se souvient-il. Peu de temps après, il a déposé une demande de permis de construire pour d’autres éoliennes.
A présent, ce sont au total 28 éoliennes d’une capacité totale de 62 MW qui se dressent sur la colline de Druiberg. “Elles ne sont pas si bruyantes, surtout les plus récentes”, fait remarquer le directeur technique, Thomas Radach. Au fond du site trône l’éolienne la plus puissante du monde, d’une capacité de 6 mégawatts (MW).
“Il y a eu très peu de protestations contre le parc éolien”, affirme l’opérateur Bartelt. “Tout le monde se sent concerné et impliqué dans le projet énergétique”. Chacun est informé en détail des projets ; de nombreuses sessions de conseils généraux ont lieu. Les habitants de Dardesheim et des environs payent l’électricité 23 centimes par kilowattheure, et Bartelt reçoit 8 centimes par kilowattheure pour l’énergie intégrée au réseau. Des modèles commerciaux seraient actuellement testés pour obtenir des conditions optimales.

Claire Vaille

www.bulletins-electroniques.com/actualites/57586.htm

Site internet du parc énergétique Druiberg :
http://www.energiepark-druiberg.de/index.php

Les besoins en électricité de cette commune d’un millier d’habitants s’élèvent au total à 3 millions de kilowattheures, dont un million pour les habitations privées. Les installations photovoltaïques
placées sur les toits des entreprises, des étables, de l’école, de la caserne de pompiers, de nombreux particuliers et de la salle communautaire du village produisent 400 000 kilowattheures, ce qui couvre environ un tiers de l’électricité ménagère. Les éoliennes de la montagne produisent quant à elles environ 135 millions de kilowattheures. En face de la mairie, un compteur indique aux passants la quantité d’énergie solaire produite en temps réel et d’émissions de CO2 ainsi économisées. "En plus, c’est économiquement intéressant, car il est possible de revendre le surplus aux opérateurs du réseau", explique Ralf Voigt, adjoint au maire.

Cependant, Dardesheim ne peut pas se contenter du vent et du soleil, deux formes d’énergie aléatoires car dépendantes de la météo et difficiles à stocker. Dans une phase pilote, une centrale au biogaz a donc été construite à l’entrée de la ville. Enfin, pour compléter le dispositif, le parc éolien de Druiberg est désormais relié à une centrale hydraulique à Wendefurth, à une trentaine de kilomètres. Lorsque les éoliennes produisent un excédent d’énergie, elles alimentent deux énormes citernes de la centrale hydraulique. Lorsque le vent tombe ou que le soleil s’efface, les vannes des bassins sont ouvertes de manière à faire tourner deux turbines de 40 MW chacune.

Le même concept doit maintenant être étendu à une plus grande échelle dans la région du Harz. Le projet, lancé début décembre 2008, est subventionné par l’Etat fédéral à hauteur de 10 millions d’euros. Ainsi, d’ici quatre ans, la région du Harz prévoit de recourir exclusivement aux énergies renouvelables produites localement pour couvrir les besoins en électricité de ses 250 000 habitants, grâce à un système combiné de centrales recourant aux énergies éolienne, hydraulique, solaire, géothermique, ou à la biomasse. "Le gouvernement considère qu’il s’agit d’un modèle pour l’avenir.
Si cela fonctionne ici, notre système pourra être développé ailleurs en Allemagne" affirme Ulrich Narup, chef du projet.

Par ailleurs, mi-2008 a été inaugurée au parc solaire de Druiberg la première station-service électrique renouvelable. Avec d’autres entreprises de la région, l’EDG prévoit l’installation d’un réseau de stations-service électriques fonctionnant à partir d’énergies renouvelables ainsi que la construction d’une flotte régionale de voitures électriques.
L’histoire à succès de Dardesheim a commencé avec une éolienne d’environ 300 m de haut, que l’entrepreneur Heinrich Bartelt a édifiée à Druiberg en 1994. “A cette époque, le changement climatique ne jouait pas encore un grand rôle”, se souvient-il. Peu de temps après, il a déposé une demande de permis de construire pour d’autres éoliennes.
A présent, ce sont au total 28 éoliennes d’une capacité totale de 62 MW qui se dressent sur la colline de Druiberg. “Elles ne sont pas si bruyantes, surtout les plus récentes”, fait remarquer le directeur technique, Thomas Radach. Au fond du site trône l’éolienne la plus puissante du monde, d’une capacité de 6 mégawatts (MW).
“Il y a eu très peu de protestations contre le parc éolien”, affirme l’opérateur Bartelt. “Tout le monde se sent concerné et impliqué dans le projet énergétique”. Chacun est informé en détail des projets ; de nombreuses sessions de conseils généraux ont lieu. Les habitants de Dardesheim et des environs payent l’électricité 23 centimes par kilowattheure, et Bartelt reçoit 8 centimes par kilowattheure pour l’énergie intégrée au réseau. Des modèles commerciaux seraient actuellement testés pour obtenir des conditions optimales.

Claire Vaille

www.bulletins-electroniques.com/actualites/57586.htm

Site internet du parc énergétique Druiberg :
http://www.energiepark-druiberg.de/index.php



Thèmes
Energies renouvelables