Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Fessenheim peut et doit être fermée maintenant !

DNA : Fessenheim et ses problèmes de robinets

22 décembre 2014 |




21/12/14. « Décidément, rien ne va plus à Fessenheim. Entre l’inondation interne venue noyer des circuits électriques et provoquant un arrêt de 49 jours (du 9 avril au 28 mai), les vannes en mauvaise position (constat du 2 décembre, révélé tardivement le 10), les écarts de fonctionnement des pompes en salle des machines (depuis le 13 décembre), plus personne ne s’en sort. La seule chose dont on est sûr, c’est qu’il y a comme des problèmes de robinets !



Au début de l’année 2014, les tracas étaient plutôt électriques, avec le 5 janvier l’arrêt de l’unité 1 pour remplacer une électrovanne et, du 18 au 20 janvier, l’arrêt de l’unité 2 pour un problème de régulation de l’alternateur.

Et puis, l’intrusion fort remarquée de Greenpeace le 18 mars dissipa quelque peu ces aspects techniques. […] S’ensuivit le survol accidentel de la centrale par un jeune pilote, le 12 août.

Bien plus inquiétant, le drone qui survola la centrale de Fessenheim le 31 octobre, celui-là téléguidé par on ne sait qui. Il vint rappeler qu’à Fessenheim, […] les piscines qui contiennent du combustible hautement radioactif ne sont pas mieux protégées qu’un simple hangar industriel.

[…] En novembre, il apparut que les circuits d’air secondaires en salles des commandes de Fessenheim n’étaient pas conformes, leur maintenance ayant été suspendue ! Le 12 novembre il fallut à nouveau arrêter le réacteur n° 1 pour un problème de surconsommation d’eau issue du circuit secondaire. Sept vannes mal positionnées

Le réacteur n° 2 prit rapidement le relais : on constata le 2 décembre sur deux circuits la position non conforme “d’une” vanne d’isolement. C’est en tout cas ce qu’a déclaré EDF. Mais la réalité est bien autre, car l’ASN vient de révéler (le 15) que ce sont sept vannes qui étaient mal positionnées sur sept canalisations traversant les enceintes de confinement… des deux réacteurs ! […]

Si la plupart de ces incidents sont liés au vieillissement de cette centrale, il est à remarquer que le facteur humain y est à chaque fois associé. Oui, mais ce n’est pas fini… voici que depuis le 13 décembre le réacteur n° 2 est à l’arrêt suite à un écart de fonctionnement… des pompes de circulation d’eau en salle des machines.

Il est une autre “pompe” qu’il serait désormais temps de réamorcer : la promesse de François Hollande à fermer Fessenheim avant fin 2016. »

* André Hatz est porte-parole de Stop Fessenheim

Source : http://www.dna.fr/sciences/2014/12/21/fessenheim-et-ses-problemes-de-robinets

Au début de l’année 2014, les tracas étaient plutôt électriques, avec le 5 janvier l’arrêt de l’unité 1 pour remplacer une électrovanne et, du 18 au 20 janvier, l’arrêt de l’unité 2 pour un problème de régulation de l’alternateur.

Et puis, l’intrusion fort remarquée de Greenpeace le 18 mars dissipa quelque peu ces aspects techniques. […] S’ensuivit le survol accidentel de la centrale par un jeune pilote, le 12 août.

Bien plus inquiétant, le drone qui survola la centrale de Fessenheim le 31 octobre, celui-là téléguidé par on ne sait qui. Il vint rappeler qu’à Fessenheim, […] les piscines qui contiennent du combustible hautement radioactif ne sont pas mieux protégées qu’un simple hangar industriel.

[…] En novembre, il apparut que les circuits d’air secondaires en salles des commandes de Fessenheim n’étaient pas conformes, leur maintenance ayant été suspendue ! Le 12 novembre il fallut à nouveau arrêter le réacteur n° 1 pour un problème de surconsommation d’eau issue du circuit secondaire. Sept vannes mal positionnées

Le réacteur n° 2 prit rapidement le relais : on constata le 2 décembre sur deux circuits la position non conforme “d’une” vanne d’isolement. C’est en tout cas ce qu’a déclaré EDF. Mais la réalité est bien autre, car l’ASN vient de révéler (le 15) que ce sont sept vannes qui étaient mal positionnées sur sept canalisations traversant les enceintes de confinement… des deux réacteurs ! […]

Si la plupart de ces incidents sont liés au vieillissement de cette centrale, il est à remarquer que le facteur humain y est à chaque fois associé. Oui, mais ce n’est pas fini… voici que depuis le 13 décembre le réacteur n° 2 est à l’arrêt suite à un écart de fonctionnement… des pompes de circulation d’eau en salle des machines.

Il est une autre “pompe” qu’il serait désormais temps de réamorcer : la promesse de François Hollande à fermer Fessenheim avant fin 2016. »

* André Hatz est porte-parole de Stop Fessenheim

Source : http://www.dna.fr/sciences/2014/12/21/fessenheim-et-ses-problemes-de-robinets