Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Boîte à outils

Conseils pour organiser un stand




L’objectif d’un stand d’information est bien évidemment d’informer le public des grandes problématiques du nucléaire, de faire connaître les dangers du nucléaire et les solutions pour en sortir. Le public n’étant pas nécessairement sensible à cette question, cette action est justement là pour y remédier ! C’est l’occasion de faire connaître votre association auprès du public ainsi que le Réseau « Sortir du nucléaire » et ses différentes campagnes nationales. C’est aussi un moyen de donner au public la volonté d’agir à vos côtés !



Avant la mise en place du stand :

Selon l’évènement et la durée de celui-ci, vous devez vous organiser et vous préparer pour éviter certains désagréments une fois arrivé sur place :

Vous pouvez réserver auprès de votre mairie, d’une maison de quartier ou via d’autres associations une « tente » type barnum ou une tonnelle. Si vous souhaitez avoir un stand un peu original, vous pouvez utiliser un tippie, une yourte (plusieurs sites internet en propose en location, plusieurs tailles sont disponibles). A voir en fonction des conditions météos et si les lieux s’y prêtent évidemment, mais aussi en fonction de votre budget car cela peut représenter un coût non négligeable.

Vérifier toujours qu’une table et 2/3 chaises soient mises à̀ votre disposition sinon il vous faudra les amener avec vous. Pour la table, vous pouvez utiliser une table à tapisser, cela ne coûte pas cher et c’est très pratique car les pieds sont rétractables.

Si vous le pouvez, choisissez un emplacement stratégique pour votre stand, plus un stand est proche de l’entrée ou de la buvette par exemple, plus vous bénéficierez d’un flux de population important.

Une nappe en tissu peut être pratique pour cacher les défauts de la table ou vos stocks disposés sous ladite table.

Toujours avoir plusieurs stylos et de quoi prendre des notes

Préparer une feuille d’inscription pour les personnes qui souhaiteraient être tenues informées de la suite des évènements, comme bénévole potentiel...

Evitez de vous encombrer de choses inutiles. Si vous êtes en ville, généralement, vous allez devoir démonter/remonter l’ensemble du stand chaque jour. Prévoyez donc un lieu de stockage adéquat (local mairie ou maison à proximité) et prenez ce qu’il vous semble essentiel à la bonne tenue de votre stand.

Pour certains évènements, il est parfois préférable de souscrire à une assurance afin de vous protéger contre certains risques, pensez-y !

Pour le matériel militant :

Il faut être visible et rendre votre stand attractif pour donner aux gens l’envie de s’approcher et de venir vers vous. Si vous portez une « tenue officielle » du réseau, cela vous permettra d’être reconnu rapidement comme bénévole ou informateur potentiel de l’association (tee-shirt, badge…). N’hésitez pas à vous équiper un maximum car il est important de baliser l’espace qui vous est accordé pour votre stand.

Ayez toujours une banderole avec vous et des affiches : selon la disposition des lieux vous pourrez accrocher soit l’une, soit l’autre, soit les deux.

Si vous en avez la possibilité, apporter des panneaux d’affichage (n’hésitez pas là encore à demander à votre mairie la location de panneaux d’affichage pour votre stand). Vous pouvez les confectionner vous-même, vous pouvez demander à certains commerçants des panneaux publicitaires dont ils n’ont plus aucune utilité. Vous pouvez également ramener les pancartes utilisées lors de précédentes manifestations. Pensez à prendre de la patafix, du scotch et/ou de la ficelle, pour accrocher les affiches sur les panneaux.

N’oubliez pas que le public doit être attiré par votre stand, évitez donc tout ce qui est moche et qui peut détériorer le matériel comme le scotch chatterton pour coller les affiches.

Vous pouvez retrouver nos expositions pour vos stands ici

Vous pouvez également consulter notre page relative aux visuels à réaliser soi-même, vous y trouverez des idées et des conseils pour décorer votre stand.

Nous vous conseillons fortement d’aller faire un tour sur notre boutique ou vous pourrez trouver des affiches, tracts, brochures, livres, DVD, Tee-shirt, des goodies, etc… que vous pourrez distribuer et vendre à l’occasion : http://boutique.sortirdunucleaire.org/

Cibler le public : lors d’un concert par exemple il y a très peu de vente de matériel lourd (livres) et plus de ventes légères (autocollants, badges...) cela ne sert donc à rien de vous charger inutilement. Lors d’un salon spécialisé́ environnement les ventes de livres seront plus importantes (mais le reste également).

Préparer une feuille sur laquelle vous aurez fait la liste du matériel en vente avec le prix et le nombre d’exemplaires. Indiquez chaque vente sur la feuille afin de pouvoir faire un état des stocks par la suite.

Prévoir une caisse (une simple boîte) avec un fond de monnaie (ne jamais laisser la caisse sur la table, toujours en retrait et si possible non accessible par le public)

Vous pouvez déposer sur le stand une boîte pour « participation aux frais » ou « soutien ». Le mieux c’est que la boîte soit accompagnée d’un petit mot « donnez ce vous voulez, ce que vous pouvez ».

Pendant la tenue du stand, quelques idées et conseils pour l’animer :

Une bonne animation se doit d’être interactive pour faire passer des messages sans faire intervenir un discours moralisateur qui peut vite s’avérer barbant. Il est important de connaître le mieux possible le public auquel on s’adresse pour pouvoir s’adapter à son niveau de connaissances sur le nucléaire. Il ne suffit pas d’informer, on doit faire prendre conscience, permettre de comprendre, de développer des capacités d’analyses.

Pour l’animation, vous pouvez projeter des vidéos disponibles sur le site du réseau. Évitez les vidéos trop longues. Pensez évidemment à vous équiper d’un ordinateur portable, d’enceintes portables, d’un chargeur de batterie…

Pour cette occasion, n’hésitez pas à imprimer notre pétition et récoltez des signatures en faveur d’une sortie du nucléaire

Si vous avez des tracts annonçant un évènement, n’hésitez pas à les distribuer à l’entrée, dès l’ouverture des portes au public.

Il est important que les personnes situées derrière la table d’information est une bonne connaissance sur le nucléaire et aborde facilement les gens pour leurs demander si ils veulent en savoir plus.

Les problématiques nucléaires sont nombreuses et complexes. Le temps limité de votre événement vous contraindra à faire un choix : soit traiter toutes les thématiques en restant superficiel, soit vous concentrer sur un sujet que vous explorerez en profondeur. Interrogez-vous donc sur les attentes de votre public. Les connaisseurs préfèreront sans doute la deuxième solution, les néophytes eux préfèreront plutôt une approche généraliste.

Vous pouvez proposer un petit questionnaire ludique pour susciter l’intérêt des passants et les sensibiliser.

Vous pouvez réaliser vous-même un quizz, un jeu avec des questions. C’est un outil d’accroche assez efficace, il permet d’aborder les gens facilement en leur proposant un échange rapide tout en sachant que vous pouvez rebondir sur autre chose en fonction de l’intérêt du participant pour le nucléaire.

Si vous le souhaitez, vous pouvez ensuite procéder à un « jeu-concours » pour animer votre stand. Cela peut être un moyen d’attirer des personnes, surtout si il y a des goodies à la clé : vous pouvez faire gagner des autocollants, des badges, etc.

Vous pouvez proposer du thé ou du café équitable à prix libre et même pourquoi pas installer des fauteuils pour un vrai stand convivial !

Toutes les idées sont bonnes pour être vu et entendu, donc soyez créatif !

Organisation du stand :

C’est à vous de juger du nombre correct de personne présente sur le stand, 2 ou 3 personnes c’est bien, trop cela peut devenir gênant. Si vous êtes nombreux, vous pouvez organiser un système de rotation toute les 2/3 heures.

Il est important de discuter au préalable avec vos camarades de la manière dont va s’organiser le stand. Vous pouvez par exemple mettre 2 personnes derrière la table d’information, 1 personne devant la table pour distribuer les tracts et appeler les gens à signer la pétition en leur expliquant pourquoi vous êtes là.

Si vous ne savez pas répondre à une question du public ce n’est pas grave : il est préférable d’avouer son « ignorance » en renvoyant vers un spécialiste (donner un contact mail ou téléphonique ou l’adresse d’un site web) plutôt que de raconter des bobards : vous risquez d’être mis à jour et de décrédibiliser le reste du mouvement.

Evitez que le stand devienne le lieu de dépôt des affaires personnelles de toute l’équipe.

Beaucoup de personnes viendront vous voir pour vous proposer de déposer leur flyers ou autre brochure sur leur stand… attention à ne pas multiplier les papiers sur la table.

Quelles sont les occasions propices à la tenue d’un stand d’information ?

Votre stand d’information peut se tenir à une date choisie aux hasards, mais l’idéal est de s’associer à d’autres évènements, comme les festivals d’été par exemple, qui rassemblent des centaines voire des milliers de personnes. Ce sont des occasions à ne pas manquer pour sensibiliser un maximum de personne.

Retrouvez ici tous les festivals qui ont lieu cette année près de chez vous

Les grandes dates de mobilisation pour l’environnement sont également une occasion à ne pas manquer dans la mesure où elles font l’objet d’une bonne couverture médiatique.

Au niveau international, il y a la journée mondiale de l’environnement qui se tient chaque année début juin. Il y a également la journée mondiale pour le climat qui se tient en ouverture de la Conférence annuelle des Nations Unis sur le Climat, en novembre.

Au niveau national, plusieurs semaines sont instituées : il y a la semaine du développement durable qui se déroule la première semaine d’avril. La semaine de la réduction des déchets a lieu elle début novembre. Profitez de ces semaines thématiques pour tenir un stand antinucléaire.

D’autres occasions s’offrent à vous tout au long de l’année, pensez aux villages Alternatiba, aux salons de l’écologie, salons bio, fête des AMAP, ou encore la fête de l’environnement… !

Pensez à prendre des photos de votre stand et à nous les envoyer !

Si vous avez des questions et besoin de vous faire conseiller, n’hésitez pas à contacter Mélisande Seyzeriat, la coordinatrice nationale des groupes et actions : melisande.seyzeriat@sortirdunucleaire.fr - Tél : 07 60 15 01 23

Pour contacter notre responsable boutique pour toutes questions relatives au matériel militant : rene.bonnardel@sortirdunucleaire.fr

Quelques informations à savoir d’un point de vue légal sur la tenue d’un stand d’information sur le domaine public

Quelques conseils : Pour alléger vos démarches, privilégiez l’installation de votre stand d’information dans un marché, une foire, dans une halle ou sur un lieu privé avec autorisation du propriétaire.

Nous mettons à votre disposition une lettre-type de demande d’occupation temporaire du domaine public ou de la voie publique, à adresser à votre maire ou à votre préfecture (Courrier à envoyer en recommandé avec accusé de réception).

Avant la mise en place du stand :

Selon l’évènement et la durée de celui-ci, vous devez vous organiser et vous préparer pour éviter certains désagréments une fois arrivé sur place :

Vous pouvez réserver auprès de votre mairie, d’une maison de quartier ou via d’autres associations une « tente » type barnum ou une tonnelle. Si vous souhaitez avoir un stand un peu original, vous pouvez utiliser un tippie, une yourte (plusieurs sites internet en propose en location, plusieurs tailles sont disponibles). A voir en fonction des conditions météos et si les lieux s’y prêtent évidemment, mais aussi en fonction de votre budget car cela peut représenter un coût non négligeable.

Vérifier toujours qu’une table et 2/3 chaises soient mises à̀ votre disposition sinon il vous faudra les amener avec vous. Pour la table, vous pouvez utiliser une table à tapisser, cela ne coûte pas cher et c’est très pratique car les pieds sont rétractables.

Si vous le pouvez, choisissez un emplacement stratégique pour votre stand, plus un stand est proche de l’entrée ou de la buvette par exemple, plus vous bénéficierez d’un flux de population important.

Une nappe en tissu peut être pratique pour cacher les défauts de la table ou vos stocks disposés sous ladite table.

Toujours avoir plusieurs stylos et de quoi prendre des notes

Préparer une feuille d’inscription pour les personnes qui souhaiteraient être tenues informées de la suite des évènements, comme bénévole potentiel...

Evitez de vous encombrer de choses inutiles. Si vous êtes en ville, généralement, vous allez devoir démonter/remonter l’ensemble du stand chaque jour. Prévoyez donc un lieu de stockage adéquat (local mairie ou maison à proximité) et prenez ce qu’il vous semble essentiel à la bonne tenue de votre stand.

Pour certains évènements, il est parfois préférable de souscrire à une assurance afin de vous protéger contre certains risques, pensez-y !

Pour le matériel militant :

Il faut être visible et rendre votre stand attractif pour donner aux gens l’envie de s’approcher et de venir vers vous. Si vous portez une « tenue officielle » du réseau, cela vous permettra d’être reconnu rapidement comme bénévole ou informateur potentiel de l’association (tee-shirt, badge…). N’hésitez pas à vous équiper un maximum car il est important de baliser l’espace qui vous est accordé pour votre stand.

Ayez toujours une banderole avec vous et des affiches : selon la disposition des lieux vous pourrez accrocher soit l’une, soit l’autre, soit les deux.

Si vous en avez la possibilité, apporter des panneaux d’affichage (n’hésitez pas là encore à demander à votre mairie la location de panneaux d’affichage pour votre stand). Vous pouvez les confectionner vous-même, vous pouvez demander à certains commerçants des panneaux publicitaires dont ils n’ont plus aucune utilité. Vous pouvez également ramener les pancartes utilisées lors de précédentes manifestations. Pensez à prendre de la patafix, du scotch et/ou de la ficelle, pour accrocher les affiches sur les panneaux.

N’oubliez pas que le public doit être attiré par votre stand, évitez donc tout ce qui est moche et qui peut détériorer le matériel comme le scotch chatterton pour coller les affiches.

Vous pouvez retrouver nos expositions pour vos stands ici

Vous pouvez également consulter notre page relative aux visuels à réaliser soi-même, vous y trouverez des idées et des conseils pour décorer votre stand.

Nous vous conseillons fortement d’aller faire un tour sur notre boutique ou vous pourrez trouver des affiches, tracts, brochures, livres, DVD, Tee-shirt, des goodies, etc… que vous pourrez distribuer et vendre à l’occasion : http://boutique.sortirdunucleaire.org/

Cibler le public : lors d’un concert par exemple il y a très peu de vente de matériel lourd (livres) et plus de ventes légères (autocollants, badges...) cela ne sert donc à rien de vous charger inutilement. Lors d’un salon spécialisé́ environnement les ventes de livres seront plus importantes (mais le reste également).

Préparer une feuille sur laquelle vous aurez fait la liste du matériel en vente avec le prix et le nombre d’exemplaires. Indiquez chaque vente sur la feuille afin de pouvoir faire un état des stocks par la suite.

Prévoir une caisse (une simple boîte) avec un fond de monnaie (ne jamais laisser la caisse sur la table, toujours en retrait et si possible non accessible par le public)

Vous pouvez déposer sur le stand une boîte pour « participation aux frais » ou « soutien ». Le mieux c’est que la boîte soit accompagnée d’un petit mot « donnez ce vous voulez, ce que vous pouvez ».

Pendant la tenue du stand, quelques idées et conseils pour l’animer :

Une bonne animation se doit d’être interactive pour faire passer des messages sans faire intervenir un discours moralisateur qui peut vite s’avérer barbant. Il est important de connaître le mieux possible le public auquel on s’adresse pour pouvoir s’adapter à son niveau de connaissances sur le nucléaire. Il ne suffit pas d’informer, on doit faire prendre conscience, permettre de comprendre, de développer des capacités d’analyses.

Pour l’animation, vous pouvez projeter des vidéos disponibles sur le site du réseau. Évitez les vidéos trop longues. Pensez évidemment à vous équiper d’un ordinateur portable, d’enceintes portables, d’un chargeur de batterie…

Pour cette occasion, n’hésitez pas à imprimer notre pétition et récoltez des signatures en faveur d’une sortie du nucléaire

Si vous avez des tracts annonçant un évènement, n’hésitez pas à les distribuer à l’entrée, dès l’ouverture des portes au public.

Il est important que les personnes situées derrière la table d’information est une bonne connaissance sur le nucléaire et aborde facilement les gens pour leurs demander si ils veulent en savoir plus.

Les problématiques nucléaires sont nombreuses et complexes. Le temps limité de votre événement vous contraindra à faire un choix : soit traiter toutes les thématiques en restant superficiel, soit vous concentrer sur un sujet que vous explorerez en profondeur. Interrogez-vous donc sur les attentes de votre public. Les connaisseurs préfèreront sans doute la deuxième solution, les néophytes eux préfèreront plutôt une approche généraliste.

Vous pouvez proposer un petit questionnaire ludique pour susciter l’intérêt des passants et les sensibiliser.

Vous pouvez réaliser vous-même un quizz, un jeu avec des questions. C’est un outil d’accroche assez efficace, il permet d’aborder les gens facilement en leur proposant un échange rapide tout en sachant que vous pouvez rebondir sur autre chose en fonction de l’intérêt du participant pour le nucléaire.

Si vous le souhaitez, vous pouvez ensuite procéder à un « jeu-concours » pour animer votre stand. Cela peut être un moyen d’attirer des personnes, surtout si il y a des goodies à la clé : vous pouvez faire gagner des autocollants, des badges, etc.

Vous pouvez proposer du thé ou du café équitable à prix libre et même pourquoi pas installer des fauteuils pour un vrai stand convivial !

Toutes les idées sont bonnes pour être vu et entendu, donc soyez créatif !

Organisation du stand :

C’est à vous de juger du nombre correct de personne présente sur le stand, 2 ou 3 personnes c’est bien, trop cela peut devenir gênant. Si vous êtes nombreux, vous pouvez organiser un système de rotation toute les 2/3 heures.

Il est important de discuter au préalable avec vos camarades de la manière dont va s’organiser le stand. Vous pouvez par exemple mettre 2 personnes derrière la table d’information, 1 personne devant la table pour distribuer les tracts et appeler les gens à signer la pétition en leur expliquant pourquoi vous êtes là.

Si vous ne savez pas répondre à une question du public ce n’est pas grave : il est préférable d’avouer son « ignorance » en renvoyant vers un spécialiste (donner un contact mail ou téléphonique ou l’adresse d’un site web) plutôt que de raconter des bobards : vous risquez d’être mis à jour et de décrédibiliser le reste du mouvement.

Evitez que le stand devienne le lieu de dépôt des affaires personnelles de toute l’équipe.

Beaucoup de personnes viendront vous voir pour vous proposer de déposer leur flyers ou autre brochure sur leur stand… attention à ne pas multiplier les papiers sur la table.

Quelles sont les occasions propices à la tenue d’un stand d’information ?

Votre stand d’information peut se tenir à une date choisie aux hasards, mais l’idéal est de s’associer à d’autres évènements, comme les festivals d’été par exemple, qui rassemblent des centaines voire des milliers de personnes. Ce sont des occasions à ne pas manquer pour sensibiliser un maximum de personne.

Retrouvez ici tous les festivals qui ont lieu cette année près de chez vous

Les grandes dates de mobilisation pour l’environnement sont également une occasion à ne pas manquer dans la mesure où elles font l’objet d’une bonne couverture médiatique.

Au niveau international, il y a la journée mondiale de l’environnement qui se tient chaque année début juin. Il y a également la journée mondiale pour le climat qui se tient en ouverture de la Conférence annuelle des Nations Unis sur le Climat, en novembre.

Au niveau national, plusieurs semaines sont instituées : il y a la semaine du développement durable qui se déroule la première semaine d’avril. La semaine de la réduction des déchets a lieu elle début novembre. Profitez de ces semaines thématiques pour tenir un stand antinucléaire.

D’autres occasions s’offrent à vous tout au long de l’année, pensez aux villages Alternatiba, aux salons de l’écologie, salons bio, fête des AMAP, ou encore la fête de l’environnement… !

Pensez à prendre des photos de votre stand et à nous les envoyer !

Si vous avez des questions et besoin de vous faire conseiller, n’hésitez pas à contacter Mélisande Seyzeriat, la coordinatrice nationale des groupes et actions : melisande.seyzeriat@sortirdunucleaire.fr - Tél : 07 60 15 01 23

Pour contacter notre responsable boutique pour toutes questions relatives au matériel militant : rene.bonnardel@sortirdunucleaire.fr

Quelques informations à savoir d’un point de vue légal sur la tenue d’un stand d’information sur le domaine public

Quelques conseils : Pour alléger vos démarches, privilégiez l’installation de votre stand d’information dans un marché, une foire, dans une halle ou sur un lieu privé avec autorisation du propriétaire.

Nous mettons à votre disposition une lettre-type de demande d’occupation temporaire du domaine public ou de la voie publique, à adresser à votre maire ou à votre préfecture (Courrier à envoyer en recommandé avec accusé de réception).