Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Campagnes et mobilisations 2010

Campagnes et mobilisations nationales du Réseau "Sortir du nucléaire" en 2010


27 avril - 7 mai 2010 : Jeûne-action pour l’abolition des armes nucléaires

Conférence publique "Le désarmement nucléaire et la France", avec le Général B.Norlain




Lundi 26 avril, la veille du jeûne pour l’abolition des armes nucléaires, une conférence publique a été organisée en Mairie du 2em ardt à Paris. Environ 80 personnes se sont ainsi réunies autour du Général B. Norlain et de Dominique Lalanne (Armes Nucléaires Stop - Stop Essais). Un monde sans armes nucléaires est possible, tel pourrait être le message de cette soirée.



Lors de cette rencontre, les échanges ont portés sur l’utilité de détenir un armement nucléaire et les risques de prolifération. Il a été rappelé que tous les pays qui sont détenteurs de la bombe nucléaire ont commencé par tromper la communauté internationale en développant en premier lieu le nucléaire civile et en promettant de ne pas chercher à obtenir de bombe. Ce fût le cas, entre autres, de la France de De Gaulle (dans l’esprit duquel le terme d’indépendance concernait la situation militaire et non énergétique). Dans ce contexte comment aujourd’hui croire l’Iran qui affirme que le nucléaire civile est une garantie de développement économique et sociale ? De nombreux militaires de par le monde s’opposent à l’armement nucléaire qu’ils jugent onéreuse et sans utilité. L’idée même de dissuasion doit être abandonné, les armes détruites et la communauté internationale se doit de négocier cette abolition au plus vite.

Lors de cette rencontre, les échanges ont portés sur l’utilité de détenir un armement nucléaire et les risques de prolifération. Il a été rappelé que tous les pays qui sont détenteurs de la bombe nucléaire ont commencé par tromper la communauté internationale en développant en premier lieu le nucléaire civile et en promettant de ne pas chercher à obtenir de bombe. Ce fût le cas, entre autres, de la France de De Gaulle (dans l’esprit duquel le terme d’indépendance concernait la situation militaire et non énergétique). Dans ce contexte comment aujourd’hui croire l’Iran qui affirme que le nucléaire civile est une garantie de développement économique et sociale ? De nombreux militaires de par le monde s’opposent à l’armement nucléaire qu’ils jugent onéreuse et sans utilité. L’idée même de dissuasion doit être abandonné, les armes détruites et la communauté internationale se doit de négocier cette abolition au plus vite.


MENU