Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Campagnes et mobilisations 2010

Campagnes et mobilisations nationales du Réseau "Sortir du nucléaire" en 2010


27 avril - 7 mai 2010 : Jeûne-action pour l’abolition des armes nucléaires

Communiqué du Réseau "Sortir du nucléaire"




Garde à vue abusive : contre les armes nucléaires, la protestation est légitime !



Jeudi 6 mai, une inspection citoyenne a été menée avec succès sur la base militaire de Taverny (Val d’Oise). Il s’agissait de dénoncer la construction par la France du M51, missile nucléaire développé en violation de l’article 6 du Traité de Non-Prolifération nucléaire (TNP). Taverny est en effet le centre de commandement de la Force Aérienne Stratégique, composante aérienne de la force de frappe nucléaire française.

Deux participants à cette inspection, qui sont parvenus à pénétrer sur le site militaire, ont été placés en garde à vue. Le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce avec vigueur cette atteinte aux libertés fondamentales. Protester pacifiquement contre le nucléaire n’est pas un délit, c’est un devoir. Depuis dix jours, différentes actions non-violentes ont été menées pour sensibiliser la population et faire pression sur les décideurs politiques, alors que se déroule à New-York la conférence sur le TNP. À Paris, sept personnes jeûnent depuis maintenant dix jours pour demander l’abolition des armes nucléaires. Elles seront reçues au cabinet du Ministre de la Défense ce vendredi 7 mai à 12h30, par M. Nicolas Niemtchinow, conseiller diplomatique d’Hervé Morin.

 12 h : rassemblement de soutien devant le Ministère de la Défense, 4, rue Saint Dominique 75007 PARIS.

 13 h : point presse sur place

Les jeûneurs ont reçu le soutien de nombreuses personnalités (dont Mgr Gaillot, Stéphane Hessel, Cabu, le sénateur Jacques Muller...).

Jeudi 6 mai, une inspection citoyenne a été menée avec succès sur la base militaire de Taverny (Val d’Oise). Il s’agissait de dénoncer la construction par la France du M51, missile nucléaire développé en violation de l’article 6 du Traité de Non-Prolifération nucléaire (TNP). Taverny est en effet le centre de commandement de la Force Aérienne Stratégique, composante aérienne de la force de frappe nucléaire française.

Deux participants à cette inspection, qui sont parvenus à pénétrer sur le site militaire, ont été placés en garde à vue. Le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce avec vigueur cette atteinte aux libertés fondamentales. Protester pacifiquement contre le nucléaire n’est pas un délit, c’est un devoir. Depuis dix jours, différentes actions non-violentes ont été menées pour sensibiliser la population et faire pression sur les décideurs politiques, alors que se déroule à New-York la conférence sur le TNP. À Paris, sept personnes jeûnent depuis maintenant dix jours pour demander l’abolition des armes nucléaires. Elles seront reçues au cabinet du Ministre de la Défense ce vendredi 7 mai à 12h30, par M. Nicolas Niemtchinow, conseiller diplomatique d’Hervé Morin.

 12 h : rassemblement de soutien devant le Ministère de la Défense, 4, rue Saint Dominique 75007 PARIS.

 13 h : point presse sur place

Les jeûneurs ont reçu le soutien de nombreuses personnalités (dont Mgr Gaillot, Stéphane Hessel, Cabu, le sénateur Jacques Muller...).


MENU