Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Nos communiqués de presse

Cigéo : pas de loi expéditive et truquée !

Communiqué commun - Réseau "Sortir du nucléaire", Coordination Burestop, Amis de la Terre France

Communiqué du 27 juin 2016



La proposition n° 3210 de loi relative au lancement de Cigéo va être examinée en urgence mercredi 29 juin par la Commission du Développement Durable, puis sera présentée en session extraordinaire le 11 juillet 2016 à l’Assemblée Nationale.

Le 21 juin, des associations ont dénoncé dans une lettre ouverte un conflit d’intérêt scandaleux, Christophe Bouillon, président du Conseil d’administration de l’Andra et député, ayant été nommé rapporteur pour cette loi.

Le président du CESER (Conseil économique social et environnemental régional), Patrick Tassin, vient d’interpeller par courrier M. Bouillon, jugeant cette initiative "bien peu éthique et de nature à compliquer les débats publics sur le projet" (Républicain Lorrain du 27 juin 2016). 
De même, le CLIS de Bure a écrit aux sénateurs et députés de Meuse et Haute-Marne pour souligner l’incompatibilité entre les fonctions de Christophe Bouillon et pour leur demander de revenir sur sa désignation de rapporteur.

Le lancement d’un des plus grands projet industriels européens à venir, mais aussi le plus risqué et coûteux du siècle, ne peut se limiter à quelques heures de débats tronqués, dans un contexte de manipulation criante. Tant son opportunité que ses modalités (impossible gestion des risques, financement total aléatoire et acceptabilité sociale non acquise,... ) posent toujours des questions, sans réponse à ce jour. Le contexte de défiance actuel et de forte mobilisation sur le terrain (occupation du bois Lejuc, une des deux zones stratégiques pour le projet Cigéo), près de Bure, sont des indicateurs qui ne doivent pas être occultés. Cette proposition de loi doit être retirée des ordres du jour prévus.

Les associations interpellent aussi à nouveau le président de la Commission du Développement Durable de l’Assemblée Nationale et son déontologue et demandent le dessaisissement de Christophe Bouillon de sa fonction de rapporteur.

Lire le courrier des associations :

Contacts :
 06 86 74 85 11

 03 29 75 19 72


La proposition n° 3210 de loi relative au lancement de Cigéo va être examinée en urgence mercredi 29 juin par la Commission du Développement Durable, puis sera présentée en session extraordinaire le 11 juillet 2016 à l’Assemblée Nationale.

Le 21 juin, des associations ont dénoncé dans une lettre ouverte un conflit d’intérêt scandaleux, Christophe Bouillon, président du Conseil d’administration de l’Andra et député, ayant été nommé rapporteur pour cette loi.

Le président du CESER (Conseil économique social et environnemental régional), Patrick Tassin, vient d’interpeller par courrier M. Bouillon, jugeant cette initiative "bien peu éthique et de nature à compliquer les débats publics sur le projet" (Républicain Lorrain du 27 juin 2016). 
De même, le CLIS de Bure a écrit aux sénateurs et députés de Meuse et Haute-Marne pour souligner l’incompatibilité entre les fonctions de Christophe Bouillon et pour leur demander de revenir sur sa désignation de rapporteur.

Le lancement d’un des plus grands projet industriels européens à venir, mais aussi le plus risqué et coûteux du siècle, ne peut se limiter à quelques heures de débats tronqués, dans un contexte de manipulation criante. Tant son opportunité que ses modalités (impossible gestion des risques, financement total aléatoire et acceptabilité sociale non acquise,... ) posent toujours des questions, sans réponse à ce jour. Le contexte de défiance actuel et de forte mobilisation sur le terrain (occupation du bois Lejuc, une des deux zones stratégiques pour le projet Cigéo), près de Bure, sont des indicateurs qui ne doivent pas être occultés. Cette proposition de loi doit être retirée des ordres du jour prévus.

Les associations interpellent aussi à nouveau le président de la Commission du Développement Durable de l’Assemblée Nationale et son déontologue et demandent le dessaisissement de Christophe Bouillon de sa fonction de rapporteur.

Lire le courrier des associations :

Contacts :
 06 86 74 85 11

 03 29 75 19 72





Projet Cigéo à Bure : non à l’enfouissement des déchets radioactifs !

Bure : c’est dans ce petit village de la Meuse que l’industrie nucléaire veut enfouir ses déchets les plus dangereux, qui resteront radioactifs pendant des centaines de milliers d’années.




Pour toute sollicitation médiatique, merci de contacter Charlotte Mijeon, chargée de communication et des relations extérieures.

charlotte.mijeon@sortirdunucleaire.fr
Tél : 06 64 66 01 23




Thèmes
Nucléaire et démocratie Bure - CIGEO