Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Nos communiqués de presse

Centrale nucléaire de Saint-Laurent des Eaux : l’impunité d’EDF continue !

Communiqué commun du Réseau "Sortir du nucléaire" et de Sortir du nucléaire 41

Communiqué du 24 mars 2016



En août 2014, à la centrale nucléaire de Saint-Laurent des Eaux (41), d’inquiétantes infractions à la réglementation environnementale avaient été décelées, amenant le Réseau “Sortir du nucléaire“ à saisir la justice. Aujourd’hui, le tribunal de police de Paris a refusé de sanctionner EDF : une complaisance inacceptable envers un pollueur récidiviste.



Matières toxiques et inflammables stockées en dépit du bon sens, substances dangereuses conservées dans des rétentions corrodées et non vérifiées, absence générale de précautions pour empêcher les rejets polluants dans l’environnement : voici un aperçu des négligences constatées en août 2014 par l’Autorité de sûreté nucléaire à la centrale de Saint-Laurent des Eaux.

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ avait saisi la justice pour obtenir la sanction de ces infractions. Suite à l’audience, qui a eu lieu le 28 janvier 2016, le Tribunal de police de Paris a aujourd’hui décidé de relaxer EDF.

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ et l’association SDN41 dénoncent cette décision inacceptable, qui conforte le pollueur dans son impunité. Déjà, en 1969 et 1980, la centrale avait rejeté du plutonium dans la Loire, substance dont l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, 36 ans après, vient de retrouver les traces dans les sédiments du fleuve 150 km en aval. Le cynisme continue : si EDF a pu effectuer des rejets aussi polluants sans être inquiétée, pourquoi sanctionner des négligences pouvant mener à des rejets chimiques ?

Ce refus de sanctionner des infractions constituées est grave. Il revient à cautionner des violations de règles, dans un contexte où EDF souhaite prolonger la durée de fonctionnement de ses centrales jusqu’à 50 ans au mépris d’une situation très dégradée. Si d’ores et déjà les négligences résultant de l’incapacité d’EDF à assurer le bon entretien de ses équipements ne sont déjà pas sanctionnées, ne faut-il pas craindre une complaisance envers d’autres dysfonctionnements encore plus dangereux ?

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ envisage de faire appel pour obtenir enfin une condamnation d’EDF.

Retrouvez le dossier juridique : http://www.sortirdunucleaire.org/St-Laurent-inspection-environnement

Contacts presse :

Pour le Réseau “Sortir du nucléaire“ :

  • Marie Frachisse, juriste : 07 62 58 01 23
  • Benoist Busson, avocat : 06 72 12 72 47

Pour Sortir du nucléaire 41 :

  • Christine-Raïssa Bettahar : 06 88 17 84 07

Matières toxiques et inflammables stockées en dépit du bon sens, substances dangereuses conservées dans des rétentions corrodées et non vérifiées, absence générale de précautions pour empêcher les rejets polluants dans l’environnement : voici un aperçu des négligences constatées en août 2014 par l’Autorité de sûreté nucléaire à la centrale de Saint-Laurent des Eaux.

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ avait saisi la justice pour obtenir la sanction de ces infractions. Suite à l’audience, qui a eu lieu le 28 janvier 2016, le Tribunal de police de Paris a aujourd’hui décidé de relaxer EDF.

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ et l’association SDN41 dénoncent cette décision inacceptable, qui conforte le pollueur dans son impunité. Déjà, en 1969 et 1980, la centrale avait rejeté du plutonium dans la Loire, substance dont l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, 36 ans après, vient de retrouver les traces dans les sédiments du fleuve 150 km en aval. Le cynisme continue : si EDF a pu effectuer des rejets aussi polluants sans être inquiétée, pourquoi sanctionner des négligences pouvant mener à des rejets chimiques ?

Ce refus de sanctionner des infractions constituées est grave. Il revient à cautionner des violations de règles, dans un contexte où EDF souhaite prolonger la durée de fonctionnement de ses centrales jusqu’à 50 ans au mépris d’une situation très dégradée. Si d’ores et déjà les négligences résultant de l’incapacité d’EDF à assurer le bon entretien de ses équipements ne sont déjà pas sanctionnées, ne faut-il pas craindre une complaisance envers d’autres dysfonctionnements encore plus dangereux ?

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ envisage de faire appel pour obtenir enfin une condamnation d’EDF.

Retrouvez le dossier juridique : http://www.sortirdunucleaire.org/St-Laurent-inspection-environnement

Contacts presse :

Pour le Réseau “Sortir du nucléaire“ :

  • Marie Frachisse, juriste : 07 62 58 01 23
  • Benoist Busson, avocat : 06 72 12 72 47

Pour Sortir du nucléaire 41 :

  • Christine-Raïssa Bettahar : 06 88 17 84 07



Nucléaire : stop au rafistolage !

EDF veut rafistoler ses 58 réacteurs nucléaires vieillissants pour prolonger leur activité jusqu’à 50 voire 60 ans, en dépit des risques majeurs et des coûts astronomiques que cela impliquerait. Depuis avril 2014, nous menons cette campagne pour obtenir l’arrêt des réacteurs de plus de 30 ans, à commencer par Fessenheim, une centrale obsolète qui cumule les risques.




Pour toute sollicitation médiatique, merci de contacter Charlotte Mijeon, chargée de communication et des relations extérieures.

charlotte.mijeon@sortirdunucleaire.fr
Tél : 06 64 66 01 23