Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Agenda

17
mai
Audience

Ce 17 mai : mobilisation en soutien aux militants de Greenpeace à Privas

PRIVAS (07) - Rhône-Alpes


Jeudi 17 mai 2018


Le Réseau “Sortir du nucléaire“ dénonce fermement les poursuites dont font l’objet un salarié et 22 militant.e.s de Greenpeace suite à leur intrusion dans la centrale nucléaire de Cruas, le 28 novembre 2017. Par leur action spectaculaire, ces lanceurs et lanceuses d’alerte voulaient mettre en évidence la vulnérabilité alarmante des piscines qui abritent le combustible nucléaire usé.

Ce danger est un fait et perdure depuis la conception des centrales. Or plutôt que de voir le problème en face, EDF a choisi de s’attaquer aux militant.e.s !

Ce n’est pas la criminalisation des personnes qui dénoncent le risque nucléaire qui fera disparaître celui-ci ! Face à cette tactique de diversion injustifiable, le Réseau “Sortir du nucléaire“ assure ces personnes de leur soutien et appelle à leur relaxe.

De manière générale, nous tenons aussi à exprimer notre vive inquiétude face à une volonté de répression de plus en plus décomplexée, émanant tant d’élu.e.s que des autorités, qui frappe actuellement les militantes et militants antinucléaires. Nous pensons évidemment à la députée - et ancienne cadre d’EDF - Perrine Goulet qui, en audition parlementaire, a ouvertement proposé de tirer sur les militant.e.s qui s’approcheraient des sites ; mais aussi à la répression qui frappe actuellement les opposant.e.s à la poubelle nucléaire de Bure.

Face à cette répression, nous appelons à la solidarité. Et nous rappelons dans tous les cas que l’industrie nucléaire ne pourra pas longtemps se voiler la face. Installations nucléaires dangereuses et vieillissantes, accumulation de déchets ingérables : face à ces risques croissants, le déni n’est plus possible et ne trompe plus personne. C’est maintenant qu’il faut en tirer les conséquences, non en criminalisant des lanceurs et lanceuses d’alerte, mais en engageant une sortie du nucléaire en urgence !



Le 17 mai, retrouvons-nous toutes et tous à Privas en soutien aux militantes et militants de Greenpeace !

Le procès de 22 militant(e)s de Greenpeace France, qui s’étaient introduits dans la centrale de Cruas-Meysse en Ardèche, se tient le 17 mai à Privas. Sont également poursuivis : Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire à Greenpeace France pour “complicité” et Greenpeace en tant que personne morale.

Pourquoi cette intrusion dans la centrale nucléaire de Cruas-Meysse ? Pour dénoncer l’accessibilité et la fragilité des piscines d’entreposage de combustible usés, comme d’autres militant(e)s de Greenpeace France l’avaient démontré 6 semaines auparavant, en s'introduisant dans la centrale de Cattenom en Moselle. Alors que ces bâtiments sont ceux qui sont les plus chargés de radioactivité, ils sont très mal protégés face aux risques d’attaques extérieures.

EDF prétend sécuriser ses centrales. Pourtant, les militant(e)s de Greenpeace France ont démontré le contraire ! Ils ont agi en lanceurs et lanceuses d'alertes et ont mis le doigt sur une vérité qui dérange EDF. Et ils et elles l’ont fait pour nous. Car nous sommes toutes et tous concernés par les risques nucléaires.

Le 17 mai, à Privas soutenons-les : toutes et tous faisons le pour elles, pour eux, pour nous.

Inscription :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScPxeetQTZN_B_Mvxy_MzPi51qbhJncijTHS98655DRFz6-3A/viewform

Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/424957691285580/

Le 17 mai, retrouvons-nous toutes et tous à Privas en soutien aux militantes et militants de Greenpeace !

Le procès de 22 militant(e)s de Greenpeace France, qui s’étaient introduits dans la centrale de Cruas-Meysse en Ardèche, se tient le 17 mai à Privas. Sont également poursuivis : Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire à Greenpeace France pour “complicité” et Greenpeace en tant que personne morale.

Pourquoi cette intrusion dans la centrale nucléaire de Cruas-Meysse ? Pour dénoncer l’accessibilité et la fragilité des piscines d’entreposage de combustible usés, comme d’autres militant(e)s de Greenpeace France l’avaient démontré 6 semaines auparavant, en s'introduisant dans la centrale de Cattenom en Moselle. Alors que ces bâtiments sont ceux qui sont les plus chargés de radioactivité, ils sont très mal protégés face aux risques d’attaques extérieures.

EDF prétend sécuriser ses centrales. Pourtant, les militant(e)s de Greenpeace France ont démontré le contraire ! Ils ont agi en lanceurs et lanceuses d'alertes et ont mis le doigt sur une vérité qui dérange EDF. Et ils et elles l’ont fait pour nous. Car nous sommes toutes et tous concernés par les risques nucléaires.

Le 17 mai, à Privas soutenons-les : toutes et tous faisons le pour elles, pour eux, pour nous.

Inscription :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScPxeetQTZN_B_Mvxy_MzPi51qbhJncijTHS98655DRFz6-3A/viewform

Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/424957691285580/




Proposer votre événement