Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Législatives 2017 : interpellons les candidats !

Une plateforme web pour dénoncer les candidats les plus radio-actifs et appeler les candidats à s’engager pour une France sans nucléaire.


Candidat.e député.e, je signe l’appel "Nucléaire : arrêtons les frais !"




Vous êtes candidat à la députation et vous souhaitez comme nous défendre un avenir sans nucléaire lors de votre mandat, vous pouvez vous engager en signant l’appel "Nucléaire : arrêtons les frais !"



Candidat.e député.e - je signe l’appel arrêtons les frais
* :
* :
* : ?
* :

Appel : Nucléaire - Arrêtons les frais !

L’industrie nucléaire est au bord du gouffre.
Alors qu’EDF accuse 37 milliards d’euros de dette et qu’Areva est en quasi-faillite, l’usine Creusot Forge est secouée par un vaste scandale de malfaçons et de de falsifications. En pleine période d’austérité budgétaire, l’État compte de nouveau renflouer ces entreprises avec l’argent des contribuables à hauteur de 7 milliards d’euros !

Le bon sens exigerait de tourner la page du nucléaire. Mais le gouvernement, main dans la main avec l’industrie nucléaire, persiste à vouloir mener à bien quatre projets délirants, aussi coûteux que dangereux :
  • Le rafistolage des vieux réacteurs pour prolonger leur fonctionnement, pour un coût compris entre 100 et 250 milliards €
  • La construction du réacteur EPR de Flamanville, pour un coût de 10,5 milliards €
  • La construction de CIGÉO, ce projet d’enfouissement en profondeur des déchets les plus radioactifs, pour au moins 35 milliards €
  • L’entretien et la "modernisation" de l’arsenal nucléaire français, pour un coût de 3,87 milliards € en 2017 !


Je refuse que des milliards supplémentaires soient engloutis dans ces puits sans fond ! J’exige que la France tourne la page du nucléaire civil et militaire, et s’engage dans une véritable transition !
Je signe l’appel « Nucléaire : arrêtons les frais ! » * :
:

Candidat.e député.e - je signe l’appel arrêtons les frais
* :
* :
* : ?
* :

Appel : Nucléaire - Arrêtons les frais !

L’industrie nucléaire est au bord du gouffre.
Alors qu’EDF accuse 37 milliards d’euros de dette et qu’Areva est en quasi-faillite, l’usine Creusot Forge est secouée par un vaste scandale de malfaçons et de de falsifications. En pleine période d’austérité budgétaire, l’État compte de nouveau renflouer ces entreprises avec l’argent des contribuables à hauteur de 7 milliards d’euros !

Le bon sens exigerait de tourner la page du nucléaire. Mais le gouvernement, main dans la main avec l’industrie nucléaire, persiste à vouloir mener à bien quatre projets délirants, aussi coûteux que dangereux :
  • Le rafistolage des vieux réacteurs pour prolonger leur fonctionnement, pour un coût compris entre 100 et 250 milliards €
  • La construction du réacteur EPR de Flamanville, pour un coût de 10,5 milliards €
  • La construction de CIGÉO, ce projet d’enfouissement en profondeur des déchets les plus radioactifs, pour au moins 35 milliards €
  • L’entretien et la "modernisation" de l’arsenal nucléaire français, pour un coût de 3,87 milliards € en 2017 !


Je refuse que des milliards supplémentaires soient engloutis dans ces puits sans fond ! J’exige que la France tourne la page du nucléaire civil et militaire, et s’engage dans une véritable transition !
Je signe l’appel « Nucléaire : arrêtons les frais ! » * :
: