Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Australie : Marche "Walk away from uranium mining"

Canberra




Arrivés à Canberra, nous nous rendons dans une ferme bio. Moments riches avec le propriétaire qui après nous avoir présenté et fait visiter sa ferme dont la cohérence est impressionnante, nous emmène voir nos premiers kangourous.



JPEG - 193.6 ko
Notre premier kangourou. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, c’est lui qui est en liberté.

Après en avoir aperçu quelques uns de loin, au sommet d’une colline nous tombons sur un mob (pas mobylette, mais famille) de 25 ou 30 animaux sauvages que j’ai le temps de filmer.

Nous sommes hébergés chez Inge et Taka (japonais), militants et marcheurs très actifs qui nous présentent Scott, le fils du propriétaire de la ferme. Personnage haut en couleurs, il est aussi un militant très impliqué sur les causes environnementales.

JPEG - 140.4 ko
Scott, que nous verrons sûrement bientôt en France. Le fils du propriétaire de la ferme bio.

Après une soirée sympathique chez nos hôtes, nous nous couchons de bonne heure car fatigue accumulée et décalage horaire commencent à se faire sentir.

lundi 15 août

Après une nuit prolongée, nous partons visiter le Muséum national dont la partie consacrée aux aborigènes est assez impressionnante. Nous comprenons avec cette visite que la réconciliation officielle récente du gouvernement blanc avec les aborigènes, loin d’avoir tout réglé, laisse entrevoir encore beaucoup de travail des deux côtés.

JPEG - 101.3 ko
L’entrée du Museum de Canberra
JPEG - 124.3 ko
les 2 drapeaux les plus importants d’Australie concernant les premiers hommes de ce continent.

Nous prenons le temps de flâner dans Canberra en attendant l’interview que André doit faire le soir avec une radio communautaire.

mardi 16 août

Le lendemain matin, nous prenons le bus direction le new parliament of Canberra (parlement fédéral national), pour un rendez-vous avec le sénateur vert Scott Ludlam et son attachée parlementaire Felicity, militante très appréciée par beaucoup d’anti-nucléaires rencontrés jusque là.

En arrivant devant le parlement, nous découvrons une manif. Renseignements pris, il s’agit d’une action contre la taxe carbone et demandant des élections immédiates. Poursuivant notre chemin, André a l’occasion d’échanger avec un aussie qui se rend à la manif ; pour lui, le changement climatique n’est pas inexistant, mais la part de l’homme y est négligeable…

Après une bonne heure d’entretien avec Scott et Felicity, nous nous rendons à la conférence de presse prévue où 3 chaînes de télé nationales nous attendent. Contrairement à ce que nous attendions, cela se passe à toute allure et nous avons juste le temps de déployer la carte de France nucléaire et de poser quelques arguments percutants.

Nous allons ensuite déjeuner avec Scott et Felicity à la luxueuse « cantine » du parlement.

La Tent embassy où nous nous rendons ensuite est malheureusement déserte. Ce lieu est un campement aborigène militant présent depuis plusieurs décennies devant le parlement. Nous laissons un petit mot sur le cahier prévu à cet effet et prenons quelques photos.

Soirée publique au centre ville de Canberra à l’assemblée législative à l’initiative des verts régionaux et de la ligue des femmes pour la paix et la liberté. Notre présentation est maintenant bien rodée. Le public apprécie la qualité des explications et informations que nous lui donnons aussi bien sur la situation française que sur la catastrophe de Fukushima, ce qui suscite de nombreuses et pertinentes questions.

Perth, mercredi 17 août

Arrivée à Perth après un départ de Canberra aux aurores. Une manif devant le parlement de l’Australie de l’ouest nous attend à notre descente d’avion avant de prendre demain matin le départ d’un voyage vers Wiluna de 2 jours en bus. Nous achevons avec cette dernière manif notre tour antinucléaire des capitales pour entrer dans la vie de groupe de marcheurs contre les mines d’uranium et pour la paix. Les comptes-rendus risquent d’être beaucoup moins fréquents dans le désert.

See you soon !

André & François

JPEG - 122.5 ko
On ne sait pas ce que fait cette société, mais pour l’export en France, ça va être difficile.
JPEG - 130 ko
Sympa le panneau sur la route
JPEG - 193.6 ko
Notre premier kangourou. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, c’est lui qui est en liberté.

Après en avoir aperçu quelques uns de loin, au sommet d’une colline nous tombons sur un mob (pas mobylette, mais famille) de 25 ou 30 animaux sauvages que j’ai le temps de filmer.

Nous sommes hébergés chez Inge et Taka (japonais), militants et marcheurs très actifs qui nous présentent Scott, le fils du propriétaire de la ferme. Personnage haut en couleurs, il est aussi un militant très impliqué sur les causes environnementales.

JPEG - 140.4 ko
Scott, que nous verrons sûrement bientôt en France. Le fils du propriétaire de la ferme bio.

Après une soirée sympathique chez nos hôtes, nous nous couchons de bonne heure car fatigue accumulée et décalage horaire commencent à se faire sentir.

lundi 15 août

Après une nuit prolongée, nous partons visiter le Muséum national dont la partie consacrée aux aborigènes est assez impressionnante. Nous comprenons avec cette visite que la réconciliation officielle récente du gouvernement blanc avec les aborigènes, loin d’avoir tout réglé, laisse entrevoir encore beaucoup de travail des deux côtés.

JPEG - 101.3 ko
L’entrée du Museum de Canberra
JPEG - 124.3 ko
les 2 drapeaux les plus importants d’Australie concernant les premiers hommes de ce continent.

Nous prenons le temps de flâner dans Canberra en attendant l’interview que André doit faire le soir avec une radio communautaire.

mardi 16 août

Le lendemain matin, nous prenons le bus direction le new parliament of Canberra (parlement fédéral national), pour un rendez-vous avec le sénateur vert Scott Ludlam et son attachée parlementaire Felicity, militante très appréciée par beaucoup d’anti-nucléaires rencontrés jusque là.

En arrivant devant le parlement, nous découvrons une manif. Renseignements pris, il s’agit d’une action contre la taxe carbone et demandant des élections immédiates. Poursuivant notre chemin, André a l’occasion d’échanger avec un aussie qui se rend à la manif ; pour lui, le changement climatique n’est pas inexistant, mais la part de l’homme y est négligeable…

Après une bonne heure d’entretien avec Scott et Felicity, nous nous rendons à la conférence de presse prévue où 3 chaînes de télé nationales nous attendent. Contrairement à ce que nous attendions, cela se passe à toute allure et nous avons juste le temps de déployer la carte de France nucléaire et de poser quelques arguments percutants.

Nous allons ensuite déjeuner avec Scott et Felicity à la luxueuse « cantine » du parlement.

La Tent embassy où nous nous rendons ensuite est malheureusement déserte. Ce lieu est un campement aborigène militant présent depuis plusieurs décennies devant le parlement. Nous laissons un petit mot sur le cahier prévu à cet effet et prenons quelques photos.

Soirée publique au centre ville de Canberra à l’assemblée législative à l’initiative des verts régionaux et de la ligue des femmes pour la paix et la liberté. Notre présentation est maintenant bien rodée. Le public apprécie la qualité des explications et informations que nous lui donnons aussi bien sur la situation française que sur la catastrophe de Fukushima, ce qui suscite de nombreuses et pertinentes questions.

Perth, mercredi 17 août

Arrivée à Perth après un départ de Canberra aux aurores. Une manif devant le parlement de l’Australie de l’ouest nous attend à notre descente d’avion avant de prendre demain matin le départ d’un voyage vers Wiluna de 2 jours en bus. Nous achevons avec cette dernière manif notre tour antinucléaire des capitales pour entrer dans la vie de groupe de marcheurs contre les mines d’uranium et pour la paix. Les comptes-rendus risquent d’être beaucoup moins fréquents dans le désert.

See you soon !

André & François

JPEG - 122.5 ko
On ne sait pas ce que fait cette société, mais pour l’export en France, ça va être difficile.
JPEG - 130 ko
Sympa le panneau sur la route