Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°44

Automne 2009

Actions et vie des groupes

Ca bouge dans le Réseau ! Quelques moments forts sur le terrain

Automne 2009




Pour alimenter cette rubrique, merci d’écrire par mail à Jocelyn Peyret, coordinateur des groupes et actions : jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr

NOUVEAU CONTACT :
Jocelyn Peyret, 9 rue de la Birg - 68000 Colmar. Téléphone : 03 89 41 80 95
L’ancienne adresse à Chambéry et le numéro 04 79 36 13 19 ne sont plus d’actualité.



Flamanville : la "stèle aux irradiés inconnus" retrouvée

La "stèle aux irradiés inconnus", érigée près du chantier de l’EPR en avril 2009, avait mystérieusement disparu cet été. Elle avait été enlevée par le conseil général de la Manche, qui prétend que le terrain d’implantation, pourtant privé, relève du domaine public. La stèle a été rendue au Collectif “L’EPR, Non merci, ni ailleurs, ni ici” qui l’a réinstallée et qui appelle à la pose de stèles partout en France le 26 avril prochain.

Une banderole contre les armes nucléaires au Mur de la Paix

La banderole "Libérer le monde des armes nucléaires, c’est possible" est restée une semaine devant le Mur de la Paix, à Paris. L’association La Maison de Vigilance de Taverny coordonnait cette action du 3 au 9 août, pour commémorer les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki. 25 jeûneurs ont rencontré touristes et parisiens pour expliquer qu’en ce tournant de l’Histoire, les armes nucléaires peuvent et doivent être éliminées.

Source : www.maisondevigilance.com

Les “noces de plutonium” : le centre de Cadarache a 50 ans

Le centre nucléaire de Cadarache a vu le jour le 14 octobre 1959. 50 ans plus tard, l’association Médiane et le collectif antinucléaire 84 rappellent le danger que représente ce site, placé sur une zone sismique active et qui concentre un grand nombre d’installations nucléaires et de bâtiments d’entreposage de déchets radioactifs. La découverte récente dans un atelier en démantèlement de 30 kg de plutonium "en trop" en est une terrible illustration.
Contact : Association Médiane
antoinecalandra@orange.fr

Bergerac : Pas de taxe foncière pour les logements économes en énergie

A Bergerac, en Dordogne, suite à une proposition des élus du groupe Vert, le conseil municipal à décidé que les logements neufs présentant un niveau élevé de performance énergétique globale seront exonérés de taxe foncière pendant 5 ans. Cet aménagement de la fiscalité locale s’inscrit dans le cadre de l’autonomie reconnue aux Collectivités Territoriales.

Source : http://verts-bergerac.over-blog.com/

2010 : une marche "Footprints for Peace" aux Etats-Unis et en Ecosse

L’association australienne Footprints for Peace organise des marches pacifistes et antinucléaires. En 2010, une grande marche parcourra les Etats-Unis du 11 février au 1er mai 2010, depuis Tennessee à New York, pour finir à l’ONU. Une autre marche sera organisée en Ecosse du 31 juillet au 29 août 2010. Le Réseau "Sortir du nucléaire", qui a accompagné deux marches depuis 2008, vous encourage à y participer, ne serait-ce que pour quelques jours.
Contacts et informations (en anglais) : http://footprintsforpeace.tripod.com

Nouveau jugement en délibéré pour les bloqueurs de train à Caen

Quatre militants du GANVA (Groupe d’actions non-violentes antinucléaires) ont été convoqués le 2 octobre dernier devant la cour d’appel de Caen. Ils sont poursuivis pour s’être enchaînés aux rails, le 1er juillet 2008, afin de bloquer un train de déchets nucléaires italiens à destination de l’usine de retraitement de La Hague (Manche).
Ils avaient été condamnés en première instance à payer une amende et des dommages et intérêts. En appel, leurs avocats ont demandé la relaxe. Le parquet a requis une peine de quatre mois de prison avec sursis et la SNCF a demandé la confirmation de l’amende de 7 700 €. La cour doit rendre son verdict le 20 novembre .
Contact : ganva@nanodata.com
ganva.blogspot.com

De stand en stand !

"Sortir du nucléaire Ardennes" a tenu un stand lors de la 5ème édition du "Cabaret Vert" qui s’est déroulée du 28 au 30 août à Charleville Mézières (Ardennes). Avec plus de 40 000 entrées, le passage dans le village associatif était très intense. Les visiteurs, de 7 à 77 ans, allaient des pro-nucléaires entêtés aux personnes très intéressées et recherchant des infos. Une dizaine de bénévoles ont usé leur salive pour faire passer le message "Pour une terre sans Nucléaire".
Si vous aussi vous voulez organiser des stands, du matériel en dépôt-vente peut être mis à votre disposition.

Naissance de 3 nouveaux groupes "Sortir du nucléaire"

Trois nouveaux groupes locaux "Sortir du nucléaire" sont sur le point d’être constitué :
- Dans le Tarn et Garonne (82). Contact : Sébastien Vives - sebastien-vives@orange.fr
- Dans le Var (83), à la Seyne sur Mer.
Contact : Nicolas Chouleur - nicolas_chouleur@yahoo.es
- En Haute-Vienne (87). Contact : Emelyne Faure - faure.emelyne@wanadoo.fr

N’hésitez pas à les rejoindre !
Liste des groupes adhérents du Réseau "Sortir du nucléaire" sur http://www.sortirdunucleaire.org

Hommage à Hugette Pellerin

Citoyenne militante, Huguette Pellerin nous a quittés le 5 juillet dernier à l’âge de 77 ans. Des centaines de voisins, d’amis et de militants associatifs étaient présents pour rendre un dernier hommage à cette petite grande dame. C’est un grand MERCI que nous voulons lui dire aujourd’hui pour son engagement pour la défense de la nature, de l’écologie et des droits de l’homme.

D’abord sensibilisée (avec son mari syndicaliste et ses cinq enfants) à son voisinage immédiat, c’est pour son quartier populaire de Villeurbanne qu’elle s’est impliquée, ouvrant son appartement et son garage (véritable succursale d’Emmaüs !) à tous ceux qu’elle pouvait aider, luttant aussi contre des expulsions. Elle "vivait simplement pour que d’autres simplement puissent vivre".

Et comme l’autre jolie phrase "agir localement, penser globalement" était aussi à l’image de sa vie, les graves problèmes de notre planète se sont vite accaparés d’elle. Durant 39 ans, l’un de ses plus grands combats a été son engagement contre le nucléaire. Particulièrement active au Comité Malville lors de la construction du surgénérateur Super-Phénix, elle a continué son action avec Rhône-Alpes sans nucléaire. Militante de l’ombre, elle était là lors de la création du Réseau "Sortir du Nucléaire", pour apporter ses connaissances du terrain, chercher des salles, mais aussi pour transporter du matériel dans son charriot, laver les torchons, etc.
Présente à chaque action, chaque manifestation, chaque stand d’information, vêtue de la combinaison blanche ou de pancartes- sandwich dans les gares pour dire en silence aux passagers de la SNCF que des trains de déchets radioactifs circulent sur leurs voies ferrées... elle marchait, elle marchait… Et aussi des milliers de coups de téléphone, des centaines de comptes rendus de réunions tapés sur une vieille machine à écrire, de lettres distribuées en main propre, son numéro de téléphone personnel sur les sacs de l’association. Pour les manifs hors de Lyon, c’est elle qui organisait les cars, une tâche souvent ingrate.

Le 17 mars 2007, alors que l’on venait de lui diagnostiquer une maladie grave, elle marchait avec nous pour promouvoir les énergies propres, les économies d’énergie et dénoncer le nucléaire. En octobre 2008, Huguette était à Genève pour participer à l’action de vigie devant l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) afin d’exprimer son opposition à la subordination de celle-ci à Agence Internationale de l’Energie Nucléaire (AIEA). Début 2009, déjà très malade, Huguette distribuait encore des convocations pour refonder une association écologique à Villeurbanne.

Huguette était un élément moteur du militantisme écologiste à Lyon, elle nous a beaucoup appris et nous essaierons de continuer sur la voie qu’elle nous a tracée.

De la part de ses ami(e)s associatifs.

Flamanville : la "stèle aux irradiés inconnus" retrouvée

La "stèle aux irradiés inconnus", érigée près du chantier de l’EPR en avril 2009, avait mystérieusement disparu cet été. Elle avait été enlevée par le conseil général de la Manche, qui prétend que le terrain d’implantation, pourtant privé, relève du domaine public. La stèle a été rendue au Collectif “L’EPR, Non merci, ni ailleurs, ni ici” qui l’a réinstallée et qui appelle à la pose de stèles partout en France le 26 avril prochain.

Une banderole contre les armes nucléaires au Mur de la Paix

La banderole "Libérer le monde des armes nucléaires, c’est possible" est restée une semaine devant le Mur de la Paix, à Paris. L’association La Maison de Vigilance de Taverny coordonnait cette action du 3 au 9 août, pour commémorer les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki. 25 jeûneurs ont rencontré touristes et parisiens pour expliquer qu’en ce tournant de l’Histoire, les armes nucléaires peuvent et doivent être éliminées.

Source : www.maisondevigilance.com

Les “noces de plutonium” : le centre de Cadarache a 50 ans

Le centre nucléaire de Cadarache a vu le jour le 14 octobre 1959. 50 ans plus tard, l’association Médiane et le collectif antinucléaire 84 rappellent le danger que représente ce site, placé sur une zone sismique active et qui concentre un grand nombre d’installations nucléaires et de bâtiments d’entreposage de déchets radioactifs. La découverte récente dans un atelier en démantèlement de 30 kg de plutonium "en trop" en est une terrible illustration.
Contact : Association Médiane
antoinecalandra@orange.fr

Bergerac : Pas de taxe foncière pour les logements économes en énergie

A Bergerac, en Dordogne, suite à une proposition des élus du groupe Vert, le conseil municipal à décidé que les logements neufs présentant un niveau élevé de performance énergétique globale seront exonérés de taxe foncière pendant 5 ans. Cet aménagement de la fiscalité locale s’inscrit dans le cadre de l’autonomie reconnue aux Collectivités Territoriales.

Source : http://verts-bergerac.over-blog.com/

2010 : une marche "Footprints for Peace" aux Etats-Unis et en Ecosse

L’association australienne Footprints for Peace organise des marches pacifistes et antinucléaires. En 2010, une grande marche parcourra les Etats-Unis du 11 février au 1er mai 2010, depuis Tennessee à New York, pour finir à l’ONU. Une autre marche sera organisée en Ecosse du 31 juillet au 29 août 2010. Le Réseau "Sortir du nucléaire", qui a accompagné deux marches depuis 2008, vous encourage à y participer, ne serait-ce que pour quelques jours.
Contacts et informations (en anglais) : http://footprintsforpeace.tripod.com

Nouveau jugement en délibéré pour les bloqueurs de train à Caen

Quatre militants du GANVA (Groupe d’actions non-violentes antinucléaires) ont été convoqués le 2 octobre dernier devant la cour d’appel de Caen. Ils sont poursuivis pour s’être enchaînés aux rails, le 1er juillet 2008, afin de bloquer un train de déchets nucléaires italiens à destination de l’usine de retraitement de La Hague (Manche).
Ils avaient été condamnés en première instance à payer une amende et des dommages et intérêts. En appel, leurs avocats ont demandé la relaxe. Le parquet a requis une peine de quatre mois de prison avec sursis et la SNCF a demandé la confirmation de l’amende de 7 700 €. La cour doit rendre son verdict le 20 novembre .
Contact : ganva@nanodata.com
ganva.blogspot.com

De stand en stand !

"Sortir du nucléaire Ardennes" a tenu un stand lors de la 5ème édition du "Cabaret Vert" qui s’est déroulée du 28 au 30 août à Charleville Mézières (Ardennes). Avec plus de 40 000 entrées, le passage dans le village associatif était très intense. Les visiteurs, de 7 à 77 ans, allaient des pro-nucléaires entêtés aux personnes très intéressées et recherchant des infos. Une dizaine de bénévoles ont usé leur salive pour faire passer le message "Pour une terre sans Nucléaire".
Si vous aussi vous voulez organiser des stands, du matériel en dépôt-vente peut être mis à votre disposition.

Naissance de 3 nouveaux groupes "Sortir du nucléaire"

Trois nouveaux groupes locaux "Sortir du nucléaire" sont sur le point d’être constitué :
- Dans le Tarn et Garonne (82). Contact : Sébastien Vives - sebastien-vives@orange.fr
- Dans le Var (83), à la Seyne sur Mer.
Contact : Nicolas Chouleur - nicolas_chouleur@yahoo.es
- En Haute-Vienne (87). Contact : Emelyne Faure - faure.emelyne@wanadoo.fr

N’hésitez pas à les rejoindre !
Liste des groupes adhérents du Réseau "Sortir du nucléaire" sur http://www.sortirdunucleaire.org

Hommage à Hugette Pellerin

Citoyenne militante, Huguette Pellerin nous a quittés le 5 juillet dernier à l’âge de 77 ans. Des centaines de voisins, d’amis et de militants associatifs étaient présents pour rendre un dernier hommage à cette petite grande dame. C’est un grand MERCI que nous voulons lui dire aujourd’hui pour son engagement pour la défense de la nature, de l’écologie et des droits de l’homme.

D’abord sensibilisée (avec son mari syndicaliste et ses cinq enfants) à son voisinage immédiat, c’est pour son quartier populaire de Villeurbanne qu’elle s’est impliquée, ouvrant son appartement et son garage (véritable succursale d’Emmaüs !) à tous ceux qu’elle pouvait aider, luttant aussi contre des expulsions. Elle "vivait simplement pour que d’autres simplement puissent vivre".

Et comme l’autre jolie phrase "agir localement, penser globalement" était aussi à l’image de sa vie, les graves problèmes de notre planète se sont vite accaparés d’elle. Durant 39 ans, l’un de ses plus grands combats a été son engagement contre le nucléaire. Particulièrement active au Comité Malville lors de la construction du surgénérateur Super-Phénix, elle a continué son action avec Rhône-Alpes sans nucléaire. Militante de l’ombre, elle était là lors de la création du Réseau "Sortir du Nucléaire", pour apporter ses connaissances du terrain, chercher des salles, mais aussi pour transporter du matériel dans son charriot, laver les torchons, etc.
Présente à chaque action, chaque manifestation, chaque stand d’information, vêtue de la combinaison blanche ou de pancartes- sandwich dans les gares pour dire en silence aux passagers de la SNCF que des trains de déchets radioactifs circulent sur leurs voies ferrées... elle marchait, elle marchait… Et aussi des milliers de coups de téléphone, des centaines de comptes rendus de réunions tapés sur une vieille machine à écrire, de lettres distribuées en main propre, son numéro de téléphone personnel sur les sacs de l’association. Pour les manifs hors de Lyon, c’est elle qui organisait les cars, une tâche souvent ingrate.

Le 17 mars 2007, alors que l’on venait de lui diagnostiquer une maladie grave, elle marchait avec nous pour promouvoir les énergies propres, les économies d’énergie et dénoncer le nucléaire. En octobre 2008, Huguette était à Genève pour participer à l’action de vigie devant l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) afin d’exprimer son opposition à la subordination de celle-ci à Agence Internationale de l’Energie Nucléaire (AIEA). Début 2009, déjà très malade, Huguette distribuait encore des convocations pour refonder une association écologique à Villeurbanne.

Huguette était un élément moteur du militantisme écologiste à Lyon, elle nous a beaucoup appris et nous essaierons de continuer sur la voie qu’elle nous a tracée.

De la part de ses ami(e)s associatifs.