Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°42

Mai 2009

Actions et vie des groupes

Ca bouge dans le Réseau ! Quelques moments forts de ces derniers mois

Mai 2009




Pour alimenter cette rubrique, merci d’écrire par mail à Jocelyn Peyret, coordinateur des groupes et actions : jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr - Tel. 04 79 36 13 19



Une brillante initiative !

Le 26 février dernier, plus de 15 000 habitants de la région de Braunschweig (Nord de l’Allemagne) se sont regroupés tout au long du trajet entre l’ancienne mine de Schacht Konrad et le site d’enfouissement d’Asse II, pour former une chaîne de lumière de 52 km de long !
Par cette action, qui a rassemblé des individus et groupes d’horizons très divers (écologistes, mais aussi paysans, associations sportives, syndicats, Eglises…), les habitants ont jeté un coup de projecteur sur la gestion catastrophique des déchets nucléaires. Le site d’Asse II constitue une véritable bombe à retardement : autrefois présenté comme modèle international pour l’enfouissement, il est touché par des infiltrations d’eau, et promis à l’inondation d’ici quelques décennies.
Grâce à cette belle mobilisation, le message de protestation a été visible de loin !


Succès de la mobilisation pour Chernobyl Day

De nombreuses actions locales ont été organisées lors des journées internationales de mobilisation contre le nucléaire les 25-26 avril 2009 pour “Chernobyl Day”, à l’initiative du Réseau “Sortir du nucléaire”. Cette année, il s’agissait de dénoncer les 50 ans de soumission de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) qui avance encore le chiffre ridicule de 50 victimes suite à la catastrophe de Tchernobyl.
Découvrez les photos et les reportages sur le site : http://chernobyl-day.org/


Première action publique du collectif Fessenheim 2009

Samedi 21 mars à 10h30, 250 personnes se sont rassemblées devant la centrale de Fessenheim, pour dénoncer la prochaine visite de l’AIEA (fin mars-début avril). Des Allemands, des Suisses et de nombreux Alsaciens avaient fait le déplacement pour participer à cette action qui avait également pour but de lancer officiellement le rassemblement “Fermons Fessenheim” des 3 et 4 octobre prochain.
Il s’agissait samedi 21 mars d’une première sortie au grand jour du collectif organisateur de ce rassemblement européen.
De nombreuses autres actions, stands, conférences… vont être organisés d’ici les 3 et 4 octobre.
Si vous souhaitez vous joindre à nous, diffuser des documents de campagne (tracts, affiches, journal), organiser un événement, etc. n’hésitez pas à en informer Jocelyn Peyret (nous recherchons
également des bénévoles pour divers stands d’ici début octobre) : contact@fermons-fessenheim.org ou par téléphone au 04 79 36 13 19.
Vous pourrez trouver des informations, un agenda, des documents en téléchargement sur http://fermons-fessenheim.org
En attendant pensez à réserver votre week-end des 3 et 4 octobre pour exiger que la centrale de Fessenheim ne redémarre jamais. L’arrêt définitif de Fessenheim à l’automne 2009 sera le signal de la sortie du nucléaire. Des dépars groupés seront organisés et les informations disponibles sur le site du rassemblement.

Une prise de position remarquable
Vœu relatif à l’information des Caennais sur le transit des déchets nucléaires sur le territoire de la Ville de Caen

Nous, conseillers municipaux de Caen devons prendre notre responsabilité d’élus locaux pour contribuer à l’information sur ces risques liés au transport de matières radioactives comme pour tous les risques technologiques.

Considérant la charte de l’environnement ayant valeur constitutionnelle, et notamment son article 7 “Toute personne a le droit, dans les conditions et limites définies par la loi, d’accéder aux informations relatives à l’environnement détenues par les autorités publiques et de participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement”.

Considérant l’article L 125-2 du Code de l’Environnement : “Les citoyens ont droit à une information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur les mesures de sauvegarde qui les concernent. Ce droit s’applique aux risques technologiques et aux risques naturels prévisibles”.

Les élus de la ville de Caen souhaitent que les citoyens caennais soient informés des passages des trains de déchets nucléaires qui transitent sur le territoire de la commune. Pour cela, ces informations seront demandées auprès de l’Autorité de Sûreté Nucléaire et de la SNCF. Elles seront publiées a posteriori sur le site internet de la ville.

Adopté à l’unanimité.


AREVA : gagnant du prix Pinocchio du développement durable !

Les Amis de la Terre ont décerné les prix Pinocchio du développement durable 2008, à trois entreprises parmi les 12 nominées pour des pratiques allant à l’encontre du développement durable, ou des campagnes de communication abusives.
Dans la catégorie “Environnement”, le géant du nucléaire AREVA a été récompensé d’un prix Pinocchio pour les pollutions radioactives graves survenues début juillet sur le site français du Tricastin (Drôme), suite à ce que les autorités ont décrit comme une “série de dysfonctionnements et de négligences humaines”. Ces événements rappellent à quel point le nucléaire est une énergie dangereuse.

Dans la catégorie “Greenwashing”, c’est également AREVA qui a obtenu le prix Pinocchio 2008 pour son slogan “Nos énergies ont de l’avenir, un avenir sans CO2”. Malgré les tentatives du groupe pour présenter le nucléaire comme une solution propre et positive en matière de réchauffement climatique, son bilan en la matière reste très loin derrière les énergies renouvelables, que ce soit en termes d’efficacité ou de coût financier, et l’omission permanente dans ses publicités des risques spécifiques au nucléaire (déchets, fuites, démantèlement, etc.) scandalise plus d’un citoyen.

Les résultats des votes détaillés par catégorie sont accessibles sur le site www.prix-pinocchio.org


Front anti-EPR

Alors que Sarkozy devait annoncer le site choisi pour un deuxième réacteur EPR, de nombreuses actions se déroulèrent en opposition à cette relance du nucléaire.
Ainsi à Avignon, à Chooz et à Dieppe plusieurs rassemblements ont été organisés pour dénoncer ce choix et informer localement des risques liés à l’implantation d’un réacteur et des abbérations économique, écologique et sociale qui en découlent.
Le choix s’est porté sur la Haute-Normandie avec la ville de Dieppe. Un Collectif Stop-EPR s’est depuis constitué et les actions se sont multipliés.
N’hésitez pas à rejoindre le collectif et aider ainsi à la mobilisation contre ce projet.


Création d’un collectif contre le projet d’EPR à Penly

Samedi 28 mars, à Rouen, une centaine de personnes ont répondu à l’invitation du Réseau “Sortir du nucléaire” pour la constitution d’une opposition au projet de réacteur EPR à Penly.
Après un point technique, économique et politique par Didier Anger, les personnes présentes (à titre individuel ou représentant une association ou un parti politique), ont échangé leurs idées quant à divers événements et stratégies à mettre en œuvre. La constitution d’un collectif régional, en lien avec le collectif Grand Ouest “EPR non merci, ni ailleurs ni ici”, a fait l’unanimité.
Dans les prochains mois, de nombreux axes de travail devraient être développés mais le premier rendez-vous que le collectif donne aux sympathisants anti-EPR consistera en une marche Dieppe-Penly le dimanche 28 juin.

Pour plus d’informations :
http://www.stop-epr.org - jocelyn@stop-epr.org


Stop-THT : Mobilisation réussie

Samedi 31 janvier, plus de 4 000 personnes se sont rassemblées à Mortain dans le Sud-Manche en refus à la ligne THT “Cotentin-Maine”. Entre autres revendications, elles réclamaient une étude sur l’impact sanitaire de la future ligne THT.
La Coordination Interrégionale Stop-THT a indépendamment mené une enquête auprès de 2800 Normands courant 2008. Les résultats, non scientifiques, sont parlants : vivre sous une ligne Haute Tension c’est un “enfer”. Dans la continuité de cette enquête, la coordination demande à RTE de mener une étude scientifique affinée afin de connaître les risques sanitaires.
À ce jour, RTE fait le mort. Par peur des résultats ?
Consultez l’enquête de la Coordination interrégionale : http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=actualites&sousmenu=dossiers&soussousmenu=
stop-THT&page=index


4 militants anti-nucléaires condamnés par la justice

Le tribunal correctionnel de Caen a condamné mercredi 28 mars quatre militants anti-nucléaires à 2 500 euros, dont 2000 avec sursis et à verser 7 500 euros de dédommagement à la SNCF.
Ils avaient en effet participé à une action de blocage d’un train de déchets nucléaires en provenance d’Italie, en juillet dernier, et à destination de l’usine de retraitement de La Hague (50).
Selon la SNCF, 7 trains avaient dû être arrêtés par mesure de sécurité envers les militants. Areva n’a pas pipé mot, ne voulant pas faire de ce procès une tribune politique. C’est donc la SNCF qui a été “chargée” d’aller en justice.

D’autres militants se voient convoqués devant la justice pour des actions remontant parfois à plusieurs mois voire années. Ainsi le 9 juin prochain est prévu le procès des occupants d’un pylône à Flamanville en 2008.

Contact, informations et soutien :
http://ganva.blogspot.com
ganva@nanodata.com


Marche internationale Genève-Bruxelles

Rappelez-vous il y a 1 an, nous nous préparions à accueillir et à accompagner des marcheurs anti-nucléaires de diverses nationalités pour une traversée de la France en presque 80 étapes. Au départ de Londres, via Cherbourg, Tours, Orléans et se terminant à Genève, cette marche fut un moment fort de militantisme et de convivialité.
Cette année, ils remettent ça au départ de Genève le 26 avril pour terminer à Bruxelles le 9 juillet.
De nombreux événements en cours de parcours sont organisés et de nombreux sites nucléaires seront dénoncés tout au long de la marche. Cette année encore nous faisons appel à vous soit pour les accueillir sur la partie française (en Alsace du 20 au 27 mai) soit pour vous joindre à eux pour quelques heures, quelques jours ou toute la marche.

Pour plus d’informations :
www.sortirdunucleaire.fr
Mail : walk2009@gmail.com
Tel. 06 20 36 57 17
Toutes les infos sur l’Assemblée générale 2009

Découvrez tous les documents de l’Assemblée générale du Réseau "Sortir du nucléaire" qui s’est déroulée fin janvier 2009 à La Rochelle en vous rendant sur le site suivant :
http://ag2009.sortirdunucleaire.org/
Vous pourrez notamment y lire le rapport financier, le rapport moral, le compte rendu avec les décisions importantes...
Vous pouvez aussi nous demander ces documents en nous écrivant ou en nous téléphonant au 04 78 28 29 22.
La prochaine Assemblée générale du Réseau aura lieu à Lyon les 6 et 7 février 2010.

Une brillante initiative !

Le 26 février dernier, plus de 15 000 habitants de la région de Braunschweig (Nord de l’Allemagne) se sont regroupés tout au long du trajet entre l’ancienne mine de Schacht Konrad et le site d’enfouissement d’Asse II, pour former une chaîne de lumière de 52 km de long !
Par cette action, qui a rassemblé des individus et groupes d’horizons très divers (écologistes, mais aussi paysans, associations sportives, syndicats, Eglises…), les habitants ont jeté un coup de projecteur sur la gestion catastrophique des déchets nucléaires. Le site d’Asse II constitue une véritable bombe à retardement : autrefois présenté comme modèle international pour l’enfouissement, il est touché par des infiltrations d’eau, et promis à l’inondation d’ici quelques décennies.
Grâce à cette belle mobilisation, le message de protestation a été visible de loin !


Succès de la mobilisation pour Chernobyl Day

De nombreuses actions locales ont été organisées lors des journées internationales de mobilisation contre le nucléaire les 25-26 avril 2009 pour “Chernobyl Day”, à l’initiative du Réseau “Sortir du nucléaire”. Cette année, il s’agissait de dénoncer les 50 ans de soumission de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) qui avance encore le chiffre ridicule de 50 victimes suite à la catastrophe de Tchernobyl.
Découvrez les photos et les reportages sur le site : http://chernobyl-day.org/


Première action publique du collectif Fessenheim 2009

Samedi 21 mars à 10h30, 250 personnes se sont rassemblées devant la centrale de Fessenheim, pour dénoncer la prochaine visite de l’AIEA (fin mars-début avril). Des Allemands, des Suisses et de nombreux Alsaciens avaient fait le déplacement pour participer à cette action qui avait également pour but de lancer officiellement le rassemblement “Fermons Fessenheim” des 3 et 4 octobre prochain.
Il s’agissait samedi 21 mars d’une première sortie au grand jour du collectif organisateur de ce rassemblement européen.
De nombreuses autres actions, stands, conférences… vont être organisés d’ici les 3 et 4 octobre.
Si vous souhaitez vous joindre à nous, diffuser des documents de campagne (tracts, affiches, journal), organiser un événement, etc. n’hésitez pas à en informer Jocelyn Peyret (nous recherchons
également des bénévoles pour divers stands d’ici début octobre) : contact@fermons-fessenheim.org ou par téléphone au 04 79 36 13 19.
Vous pourrez trouver des informations, un agenda, des documents en téléchargement sur http://fermons-fessenheim.org
En attendant pensez à réserver votre week-end des 3 et 4 octobre pour exiger que la centrale de Fessenheim ne redémarre jamais. L’arrêt définitif de Fessenheim à l’automne 2009 sera le signal de la sortie du nucléaire. Des dépars groupés seront organisés et les informations disponibles sur le site du rassemblement.

Une prise de position remarquable
Vœu relatif à l’information des Caennais sur le transit des déchets nucléaires sur le territoire de la Ville de Caen

Nous, conseillers municipaux de Caen devons prendre notre responsabilité d’élus locaux pour contribuer à l’information sur ces risques liés au transport de matières radioactives comme pour tous les risques technologiques.

Considérant la charte de l’environnement ayant valeur constitutionnelle, et notamment son article 7 “Toute personne a le droit, dans les conditions et limites définies par la loi, d’accéder aux informations relatives à l’environnement détenues par les autorités publiques et de participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement”.

Considérant l’article L 125-2 du Code de l’Environnement : “Les citoyens ont droit à une information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur les mesures de sauvegarde qui les concernent. Ce droit s’applique aux risques technologiques et aux risques naturels prévisibles”.

Les élus de la ville de Caen souhaitent que les citoyens caennais soient informés des passages des trains de déchets nucléaires qui transitent sur le territoire de la commune. Pour cela, ces informations seront demandées auprès de l’Autorité de Sûreté Nucléaire et de la SNCF. Elles seront publiées a posteriori sur le site internet de la ville.

Adopté à l’unanimité.


AREVA : gagnant du prix Pinocchio du développement durable !

Les Amis de la Terre ont décerné les prix Pinocchio du développement durable 2008, à trois entreprises parmi les 12 nominées pour des pratiques allant à l’encontre du développement durable, ou des campagnes de communication abusives.
Dans la catégorie “Environnement”, le géant du nucléaire AREVA a été récompensé d’un prix Pinocchio pour les pollutions radioactives graves survenues début juillet sur le site français du Tricastin (Drôme), suite à ce que les autorités ont décrit comme une “série de dysfonctionnements et de négligences humaines”. Ces événements rappellent à quel point le nucléaire est une énergie dangereuse.

Dans la catégorie “Greenwashing”, c’est également AREVA qui a obtenu le prix Pinocchio 2008 pour son slogan “Nos énergies ont de l’avenir, un avenir sans CO2”. Malgré les tentatives du groupe pour présenter le nucléaire comme une solution propre et positive en matière de réchauffement climatique, son bilan en la matière reste très loin derrière les énergies renouvelables, que ce soit en termes d’efficacité ou de coût financier, et l’omission permanente dans ses publicités des risques spécifiques au nucléaire (déchets, fuites, démantèlement, etc.) scandalise plus d’un citoyen.

Les résultats des votes détaillés par catégorie sont accessibles sur le site www.prix-pinocchio.org


Front anti-EPR

Alors que Sarkozy devait annoncer le site choisi pour un deuxième réacteur EPR, de nombreuses actions se déroulèrent en opposition à cette relance du nucléaire.
Ainsi à Avignon, à Chooz et à Dieppe plusieurs rassemblements ont été organisés pour dénoncer ce choix et informer localement des risques liés à l’implantation d’un réacteur et des abbérations économique, écologique et sociale qui en découlent.
Le choix s’est porté sur la Haute-Normandie avec la ville de Dieppe. Un Collectif Stop-EPR s’est depuis constitué et les actions se sont multipliés.
N’hésitez pas à rejoindre le collectif et aider ainsi à la mobilisation contre ce projet.


Création d’un collectif contre le projet d’EPR à Penly

Samedi 28 mars, à Rouen, une centaine de personnes ont répondu à l’invitation du Réseau “Sortir du nucléaire” pour la constitution d’une opposition au projet de réacteur EPR à Penly.
Après un point technique, économique et politique par Didier Anger, les personnes présentes (à titre individuel ou représentant une association ou un parti politique), ont échangé leurs idées quant à divers événements et stratégies à mettre en œuvre. La constitution d’un collectif régional, en lien avec le collectif Grand Ouest “EPR non merci, ni ailleurs ni ici”, a fait l’unanimité.
Dans les prochains mois, de nombreux axes de travail devraient être développés mais le premier rendez-vous que le collectif donne aux sympathisants anti-EPR consistera en une marche Dieppe-Penly le dimanche 28 juin.

Pour plus d’informations :
http://www.stop-epr.org - jocelyn@stop-epr.org


Stop-THT : Mobilisation réussie

Samedi 31 janvier, plus de 4 000 personnes se sont rassemblées à Mortain dans le Sud-Manche en refus à la ligne THT “Cotentin-Maine”. Entre autres revendications, elles réclamaient une étude sur l’impact sanitaire de la future ligne THT.
La Coordination Interrégionale Stop-THT a indépendamment mené une enquête auprès de 2800 Normands courant 2008. Les résultats, non scientifiques, sont parlants : vivre sous une ligne Haute Tension c’est un “enfer”. Dans la continuité de cette enquête, la coordination demande à RTE de mener une étude scientifique affinée afin de connaître les risques sanitaires.
À ce jour, RTE fait le mort. Par peur des résultats ?
Consultez l’enquête de la Coordination interrégionale : http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=actualites&sousmenu=dossiers&soussousmenu=
stop-THT&page=index


4 militants anti-nucléaires condamnés par la justice

Le tribunal correctionnel de Caen a condamné mercredi 28 mars quatre militants anti-nucléaires à 2 500 euros, dont 2000 avec sursis et à verser 7 500 euros de dédommagement à la SNCF.
Ils avaient en effet participé à une action de blocage d’un train de déchets nucléaires en provenance d’Italie, en juillet dernier, et à destination de l’usine de retraitement de La Hague (50).
Selon la SNCF, 7 trains avaient dû être arrêtés par mesure de sécurité envers les militants. Areva n’a pas pipé mot, ne voulant pas faire de ce procès une tribune politique. C’est donc la SNCF qui a été “chargée” d’aller en justice.

D’autres militants se voient convoqués devant la justice pour des actions remontant parfois à plusieurs mois voire années. Ainsi le 9 juin prochain est prévu le procès des occupants d’un pylône à Flamanville en 2008.

Contact, informations et soutien :
http://ganva.blogspot.com
ganva@nanodata.com


Marche internationale Genève-Bruxelles

Rappelez-vous il y a 1 an, nous nous préparions à accueillir et à accompagner des marcheurs anti-nucléaires de diverses nationalités pour une traversée de la France en presque 80 étapes. Au départ de Londres, via Cherbourg, Tours, Orléans et se terminant à Genève, cette marche fut un moment fort de militantisme et de convivialité.
Cette année, ils remettent ça au départ de Genève le 26 avril pour terminer à Bruxelles le 9 juillet.
De nombreux événements en cours de parcours sont organisés et de nombreux sites nucléaires seront dénoncés tout au long de la marche. Cette année encore nous faisons appel à vous soit pour les accueillir sur la partie française (en Alsace du 20 au 27 mai) soit pour vous joindre à eux pour quelques heures, quelques jours ou toute la marche.

Pour plus d’informations :
www.sortirdunucleaire.fr
Mail : walk2009@gmail.com
Tel. 06 20 36 57 17
Toutes les infos sur l’Assemblée générale 2009

Découvrez tous les documents de l’Assemblée générale du Réseau "Sortir du nucléaire" qui s’est déroulée fin janvier 2009 à La Rochelle en vous rendant sur le site suivant :
http://ag2009.sortirdunucleaire.org/
Vous pourrez notamment y lire le rapport financier, le rapport moral, le compte rendu avec les décisions importantes...
Vous pouvez aussi nous demander ces documents en nous écrivant ou en nous téléphonant au 04 78 28 29 22.
La prochaine Assemblée générale du Réseau aura lieu à Lyon les 6 et 7 février 2010.