Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°37

Déc - janv 2008

Actions et vie des groupes

Ca bouge dans le Réseau ! Quelques moments forts de ces derniers mois

Déc - janv 2008




Toutes les nombreuses actions passées, présentes et à venir sont répertoriées sur l’agenda (classé par départements) sur : http://www.sortirdunucleaire.org/

Contact national des actions et groupes :
Jocelyn Peyret – Tel. 04 79 36 13 19 - Mail : jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr



Impressionnante mobilisation contre l’EPR et la ligne THT

Il en arrivait de partout ! De Normandie, de Bretagne, des Pays de la Loire, ils ont convergé le 20 octobre dernier pour s’opposer à la ligne Très Haute Tension et au réacteur EPR. Plus de 6 000 personnes étaient présentes à cette manifestation régionale organisée dans une commune, Ernée, comptant à peine autant d’habitants que le nombre de manifestants ! Cette manifestation, stratégiquement située au croisement des 3 régions (Pays de la Loire, Bretagne et Basse-Normandie), est à considérer comme une forte opposition publique dont les élus locaux devront tenir compte. La direction de RTE (Réseau de Transport d’Électricité) en tremble encore : au vu de l’opposition locale et régionale, il semble que tout tracé proposé rencontrera une forte opposition et ce malgré la pose de la première pierre de l’EPR début décembre 2007.
Le Collectif d’opposants à la THT et le Collectif Grand Ouest“ EPR non merci, ni ailleurs ni ici” étaient les organisateurs de cette manifestation haute en couleurs qui a eu une belle couverture médiatique.

Voir les vidéos et les photos de cette manifestation sur : http://www.stop-epr.org

Plus d’un millier de personnes à Paris pour dénoncer la politique
pro-nucléaire de N. Sarkozy


Malgré un appel très tardif, le rassemblement à Paris le 27 octobre dernier a permis de mobiliser un millier de personnes en réaction à la politique pro-nucléaire de N. Sarkozy. Plusieurs télévisions ont donné un bon écho médiatique (TF1, LCI, France 3…).
C’est pris en tenaille entre trois étages de voitures sur une remorque stationnée, le pont du métro aérien et un square bordé d’arbres qu’une succession d’appels à résister ont été lancés.
Étudiants, politiques, associatifs, individus en lutte, etc., ont clairement expliqué les manipulations du Grenelle de l’environnement. Alors que la veille, le gouvernement avait annoncé le “gel de nouveaux sites nucléaires”, nous avons pu clamer haut et fort qu’il ne s’agissait que d’une énorme manipulation destinée à endormir l’opinion publique. En effet, les sites nucléaires dans lesquels se trouvent les centrales actuelles sont – pour la plupart - suffisamment vastes pour accueillir plusieurs nouveaux réacteurs. Avec Sarkozy, le nucléaire aura donc de beaux jours devant lui avec ce présumé “gel”.

Voir les photos et vidéos du rassemblement de Paris sur : http://www.sortirdunucleaire.fr

Action pylône contre l’EPR

Le 8 octobre 2007, deux militants anti-EPR se sont perchés sur un pylône électrique reconstitué devant le Conseil Général de la Manche à Saint-Lô, pour protester contre la construction du réacteur nucléaire EPR à Flamanville (Manche).

L’équipe AREVA en avait plein les “pâtes”

Le 11 novembre 2007, une équipe Stop-EPR participait à Cherbourg à la course pédestre organisée par La Presse de La Manche. Chaque équipier courrait en arborant fièrement un tee-shirt Stop-EPR. Et devinez quoi… Ils montèrent sur le podium à la 1ère et 5e place de la Populaire. Ce qui a créé un léger malaise sur le podium, surtout quand M. Cazeneuve, maire pro-EPR de Cherbourg, a dû remettre la coupe aux vainqueurs !
Bravo aux sportifs qui affrontèrent sur le terrain une équipe Areva pourtant largement plébiscitée par la presse locale. Le jour-même de la course, un article de la Presse de la Manche faisait une « belle publicité » à l’équipe d’AREVA vainqueur de la précédente édition. Le journal titrait “La Pasta party, la clé du succès d’Areva” qui avait été organisée la veille de la course pour “faire le plein de sucres lents” ! Cet engouement pour l’équipe pro-nucléaire n’a pas suffit à couper les jambes de nos ami-e-s de l’équipe Stop-EPR.
Le 2 décembre, une autre équipe Stop-EPR a participé au relais pédestre de Derchigny, à 6 km de la centrale de Penly. Deux équipes portant des tee-shirts Stop-EPR étaient inscrites. Nombreux étaient les supporters présents avec drapeaux, tee-shirts, banderoles… l’objectif de la visibilité et de l’opposition au réacteur a donc bien été atteint.

Concertants THT raccompagnés en dehors de la commune

Le 24 octobre 2007, deux "concertants" du Réseau de Transport d’Electricité sont venus au conseil municipal d’Erbrée (35) où devrait passer la ligne à très haute tension de l’EPR. Après un peu de discussion inintéressante sur le pourquoi et le comment de la ligne THT, une cinquantaine de personne et 10 tracteurs les ont raccompagnés dans leur voiture, à très faible vitesse jusqu’à la limite de la commune (8 km en 2h30) avec de la musique (accordéon et hautbois). Enfin arrivés à la limite des deux départements, ils ont été placés entre deux tas de fumiers. Ce sont les gendarmes qui les ont aidés à repartir.
Tout s’est bien passé, dans la non-violence mais dans une extrême détermination et une certaine radicalité pour leur signifier au final : "L’EPR et la THT, on n’en veut PAS, ni ici, ni ailleurs, ne revenez plus JAMAIS".

Le mur du mensonge

Le 2 décembre 2007, la veille programmée du début de la construction du réacteur EPR, 250 militants anti-EPR et anti-THT ont bravé la tempête et des conditions météo exécrables pour construire un mur du mensonge sur la route d’accès au chantier de l’EPR à Flamanville.

A bicyclette sur la route de l’atome

Au départ de Pierrelatte dans la Drôme et à destination de Pont Saint Esprit, la manifestation antinucléaire en vélo a rassemblé 9 cyclistes et 3 véhicules d’accompagnement. La caravane a néanmoins mobilisé des forces "de l’ordre" en nombre, surtout le long du site nucléaire Eurodif. De nombreux journalistes ont rendu compte de cet événement au niveau régional. Un des buts était de dénoncer le fait que la région est une des plus nucléarisées du monde avec Marcoule, Cadarache, Tricastin, Cruas, le cycle de l’uranium et du plutonium.
La journée a été très agréable, et a prouvé qu’il n’est pas nécessaire d’être nombreux pour faire des actions d’information efficaces.

Contact : Pierre Péguin
pierre.peguin@sortirdunucleaire.fr


Grenelle en région : laissez vos questions à l’entrée !

Vous n’êtes pas sans savoir que le gouvernement Sarkozy a initié, à peine arrivé au pouvoir, un Grenelle de l’environnement. Après le simili-débat organisé autour de la nécessité du réacteur EPR par le gouvernement précédent (alors que la décision était déjà prise), un nouveau round était organisé en grande pompe sur les questions environnementales. Le Réseau “Sortir du nucléaire”, au vu de la supercherie, s’est rapidement mobilisé pour dénoncer cette pseudo-consultation. Des appels à mobilisation ont donc été lancés afin d’assurer une présence devant les consultations régionales du Grenelle. L’appel fut largement entendu puisque des groupes de citoyens éclairés se réunirent devant chacune de ces consultations régionales en distribuant des tracts et en déployant des banderoles. Dans la bonne humeur générale, les militants ont réussi à informer le peu de public présent à ces réunions publiques qui se déroulaient en pleine journée et sur invitation à des horaires où tout un
chacun travaillait.
À Bourges, lors de la première consultation régionale, l’accueil fut des plus musclés avec un service d’ordre musclé qui fut responsable de l’hospitalisation d’une personne frappée à coups de matraque en plein pharynx.
Encore un débat où il était conseillé de laisser ses questions à l’entrée !

Belle mobilisation “STOP ITER” le 10 novembre à Marseille !

Ventée fût la manifestation contre le projet Iter à Marseille le samedi 10 novembre. Dès midi, un pique-nique était organisé et le groupe “Les Poulettes” a accompagné cette rencontre de ses chansons rythmées. À 14h30 le cortège s’ébranla et, après avoir fait le tour de la Porte d’Aix, les 2 000 manifestants ont pris la direction de l’avenue de la Cannebière en fanfare, chansons, slogans, etc. Puis ce fut le die-in à l’angle du Vieux-Port pour ensuite en long ruban anti-Iter serpenter dans les rues du centre-ville et se retrouver devant la Préfecture,
Les prises de paroles se sont succédées face aux manifestants, dont de nombreux Marseillais.
Et DuvalMC, rappeur marseillais, a clôturé la manifestation de ses rythmes et textes engagés sur la Françafrique, le nucléaire, les OGM, etc.
Le Collectif Régional Stop-Iter a réussi sa première manifestation à Marseille. L’oppostion à ITER s’est fait entendre dans de nombreux médias (20h de TF1, journal 19/20 France 3 Région, Le Monde, Le Figaro, La Dépêche du Midi, La Marseillaise, France Inter, etc.).
Voir les vidéos et photos sur : http://stop-iter.org
Une seconde enquête publique concernant la viabilisation du site ITER et la construction des différents bâtiments a eu lieu du 11 décembre 2007 au 11 janvier 2008. Le verdict est connu d’avance : une commission rendra un avis positif au préfet des Bouches-du-Rhône pour mener tous les travaux. Plus que jamais, le Collectif Stop-Iter continue son action. Toute aide, quelle qu’elle soit, est utile au collectif alors n’hésitez plus à les rejoindre.

Mail : stop.iter.mediane@free.fr
Tél : 04 90 07 30 92 ou 04 90 08 00 64

Les vétérans des essais nucléaires réclament une loi

Samedi 27 octobre, près de 200 vétérans des essais nucléaires se sont retrouvés devant l’Assemblée nationale à Paris pour réclamer une loi sur le suivi des conséquences des essais nucléaires. Les parlementaires doivent prendre leurs responsabilités et trancher : les preuves de la relation entre les essais nucléaires et les pathologies des vétérans ne manquent pas, des expertises ont été faites par les plus hautes instances scientifiques internationales.
Cette manifestation qui a été couverte par de nombreux médias, notamment télévisions et radios, préludait l’assemblée générale de l’Aven (Association des Vétérans des Essais Nucléaires). “Après avoir obtenu la vérité sur les essais et l’accès aux documents officiels des armées, déclare Me Jean-Paul Teissonnière, nous finirons bien par obtenir justice pour toutes les victimes.”

Aven, 187, montée de Choulans, 69005 Lyon
Tél. 04 78 36 93 03
Courriel : aven@aven.org / site : www.aven.org

N’oublions pas Sébastien Briat

Dans le cadre du troisième anniversaire de la mort de Sébastien Briat, une trentaine de manifestants ont déployé une banderole de 15 m sur l’entrée de la gare de Rennes le 7 novembre 2007.
Ce jeune militant antinucléaire est décédé le dimanche 7 novembre 2004, lors d’une action de protestation contre un transport de déchets nucléaires entre la France et l’Allemagne.
Les deux grimpeurs ont pu monter sur les colonnes (lisses !) de la gare malgré l’arrivée rapide d’une douzaine de policiers et du chef de gare.
Pendant ce temps les militants déployaient un trèfle de 9 m2 qu’ils ornaient de bougies et devant laquelle ils déposaient une stèle :
“Sébastien BRIAT 17/08/1982-07/11/2006 – Le nucléaire tue… Basta – Le train à brisé ta vie mais n’a pas brisé nos volontés”.

Contestation à la tournée française d’EDF

Pendant plus d’un mois (fin septembre à début novembre 2007), EDF a organisé un tour de France avec une exposition sur la “Maison économe”. Il va de soi qu’EDF mettait en avant le nucléaire et du chauffage électrique comme solution au réchauffement climatique.
Tout au long de cette tournée, des personnes membres des groupes locaux se sont placées devant l’expo EDF avec tracts et banderoles pour diffuser une autre information sur le climat, l’effet de serre et les alternatives. À noter, le déploiement d’une grande banderole à Lyon par le MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente) et Rhône-Alpes sans nucléaire (photo ci-dessous).

Samedi 26 avril 2008 : Une journée mondiale de mobilisation contre le nucléaire

Le Réseau “Sortir du nucléaire” est à l’initiative ou soutient plusieurs événements d’importance qui se tiendront le samedi 26 avril 2008 :
- projection à Paris des 15 films courts primés à
l’occasion du festival du film court organisé par le Réseau “Sortir du nucléaire” pour ses 10 ans
- commémoration de l’accident de Tchernobyl avec rassemblement à Genève
- Journée mondiale contre le nucléaire, initiée par le Réseau “Sortir du nucléaire”
- départ de la marche “Londres-Genève” qui
traversera la France en passant par Cherbourg, les Pays de la Loire, la Meuse, la Bourgogne puis Genève ;

Bloquez dès aujourd’hui votre journée du 26 avril et organisez une présence dans votre ville à travers un événement antinucléaire (rassemblement, conférence, exposition, action, etc.).

N’hésitez pas à prendre contact avec Jocelyn, coordinateur national des groupes et actions, dès à présent pour discuter de cette journée et lui faire part de vos initiatives, idées, besoins, etc.

Mail :
mobilisations@sortirdunucleaire.fr
Tel. 04 79 36 13 19

Un Festival International de Géographie très… pro-nucléaire

Pendant 4 jours de festival à St Dié dans les Vosges, le nucléaire a reçu une forte promotion via l’intervention de nombreux “experts” peu indépendants : un ingénieur du CEA de Cadarache (futur site du projet Iter), ou encore Mme Lauvergeon (PDG d’Areva). La tribune leur était largement ouverte. Ce ne fut pas le cas des opposants qui s’étaient mobilisés de toute la région pour venir informer le public, réagir aux mensonges éhontés de Mme Lauvergeon, distribuer des tracts (“Climat : EDF ment”). Les militants furent violemment repoussés hors du site par les vigiles et le directeur du Festival. Une nouvelle fois, la manifestation d’une autre voix s’est retrouvée muselée. Heureusement, des réactions de soutien du public envers les militants leur ont réchauffé le cœur.


Tous Buriens : votre pierre pour la maison de résistance de Bure

À Bure, les travaux de la Maison des résistances, également appelée Bure Zone Libre, avancent peu à peu. Cette maison est située non loin du “laboratoire” d’enfouissement des déchets nucléaires.
Au cours d’une réunion de travail réunissant des représentants du Réseau “Sortir du nucléaire” et de Bure Zone Libre fin octobre, l’aménagement d’une salle d’exposition, de conférence et d’accueil du public a été programmé d’ici le 26 avril 2009. Il reste encore de nombreux travaux d’aménagement, de réhabilitation, qui nécessitent une aide physique et/ou financière et/ou en matériel.
Si vous passez dans le coin, si vous avez un peu de temps, des savoirs techniques et pratiques, du matériel à offrir (petit et gros),
prenez rapidement contact avec les permanents qui n’attendent que vous.
Si vous habitez loin ou que vous n’êtes pas disponible pour aider sur place, vous pourrez bientôt apporter votre pierre à l’édifice en achetant des parts dans la SCI (société civile immobilière) afin de se donner tous les moyens de terminer les travaux dans les meilleurs délais.

Bure Zone Libre : 2, rue de l’Eglise, 55290 BURE .
Tel. 03 29 45 41 77
Mail : burezonelibre@free.fr

Soutenez les artistes à l’œuvre !

Souscrivez à un CD de chansons écologistes/sociétales (en général) et antinucléaires (en particulier). Un travail militant pour un résultat qui sera haut en couleurs ! Nous en sommes à près de 14 titres de divers auteurs. Le tout est en autoproduction par souscription (10 euros le CD à payer à l’avance) pour assurer la réalisation du projet jusqu’à son terme : studio, pressage CD, jaquette, Sacem, etc. Parution prévue : premier semestre 2008.
Si quelques mécènes brûlent de se manifester, qu’ils ne s’en privent surtout pas ! Merci à l’avance ! Que se réjouissent nos oreilles et nos esprits !

Contacts :
Anne Meyssignac
Place de la Halle, 19500 Meyssac
Tel. 05 55 84 06 70
Mail : Assovadelavant@yahoo.fr

André Larivière
Nérol, 43440 Champagnac le Vieux
Tel. 04 71 76 36 40 ou 06 76 69 54 98


Impressionnante mobilisation contre l’EPR et la ligne THT

Il en arrivait de partout ! De Normandie, de Bretagne, des Pays de la Loire, ils ont convergé le 20 octobre dernier pour s’opposer à la ligne Très Haute Tension et au réacteur EPR. Plus de 6 000 personnes étaient présentes à cette manifestation régionale organisée dans une commune, Ernée, comptant à peine autant d’habitants que le nombre de manifestants ! Cette manifestation, stratégiquement située au croisement des 3 régions (Pays de la Loire, Bretagne et Basse-Normandie), est à considérer comme une forte opposition publique dont les élus locaux devront tenir compte. La direction de RTE (Réseau de Transport d’Électricité) en tremble encore : au vu de l’opposition locale et régionale, il semble que tout tracé proposé rencontrera une forte opposition et ce malgré la pose de la première pierre de l’EPR début décembre 2007.
Le Collectif d’opposants à la THT et le Collectif Grand Ouest“ EPR non merci, ni ailleurs ni ici” étaient les organisateurs de cette manifestation haute en couleurs qui a eu une belle couverture médiatique.

Voir les vidéos et les photos de cette manifestation sur : http://www.stop-epr.org

Plus d’un millier de personnes à Paris pour dénoncer la politique
pro-nucléaire de N. Sarkozy


Malgré un appel très tardif, le rassemblement à Paris le 27 octobre dernier a permis de mobiliser un millier de personnes en réaction à la politique pro-nucléaire de N. Sarkozy. Plusieurs télévisions ont donné un bon écho médiatique (TF1, LCI, France 3…).
C’est pris en tenaille entre trois étages de voitures sur une remorque stationnée, le pont du métro aérien et un square bordé d’arbres qu’une succession d’appels à résister ont été lancés.
Étudiants, politiques, associatifs, individus en lutte, etc., ont clairement expliqué les manipulations du Grenelle de l’environnement. Alors que la veille, le gouvernement avait annoncé le “gel de nouveaux sites nucléaires”, nous avons pu clamer haut et fort qu’il ne s’agissait que d’une énorme manipulation destinée à endormir l’opinion publique. En effet, les sites nucléaires dans lesquels se trouvent les centrales actuelles sont – pour la plupart - suffisamment vastes pour accueillir plusieurs nouveaux réacteurs. Avec Sarkozy, le nucléaire aura donc de beaux jours devant lui avec ce présumé “gel”.

Voir les photos et vidéos du rassemblement de Paris sur : http://www.sortirdunucleaire.fr

Action pylône contre l’EPR

Le 8 octobre 2007, deux militants anti-EPR se sont perchés sur un pylône électrique reconstitué devant le Conseil Général de la Manche à Saint-Lô, pour protester contre la construction du réacteur nucléaire EPR à Flamanville (Manche).

L’équipe AREVA en avait plein les “pâtes”

Le 11 novembre 2007, une équipe Stop-EPR participait à Cherbourg à la course pédestre organisée par La Presse de La Manche. Chaque équipier courrait en arborant fièrement un tee-shirt Stop-EPR. Et devinez quoi… Ils montèrent sur le podium à la 1ère et 5e place de la Populaire. Ce qui a créé un léger malaise sur le podium, surtout quand M. Cazeneuve, maire pro-EPR de Cherbourg, a dû remettre la coupe aux vainqueurs !
Bravo aux sportifs qui affrontèrent sur le terrain une équipe Areva pourtant largement plébiscitée par la presse locale. Le jour-même de la course, un article de la Presse de la Manche faisait une « belle publicité » à l’équipe d’AREVA vainqueur de la précédente édition. Le journal titrait “La Pasta party, la clé du succès d’Areva” qui avait été organisée la veille de la course pour “faire le plein de sucres lents” ! Cet engouement pour l’équipe pro-nucléaire n’a pas suffit à couper les jambes de nos ami-e-s de l’équipe Stop-EPR.
Le 2 décembre, une autre équipe Stop-EPR a participé au relais pédestre de Derchigny, à 6 km de la centrale de Penly. Deux équipes portant des tee-shirts Stop-EPR étaient inscrites. Nombreux étaient les supporters présents avec drapeaux, tee-shirts, banderoles… l’objectif de la visibilité et de l’opposition au réacteur a donc bien été atteint.

Concertants THT raccompagnés en dehors de la commune

Le 24 octobre 2007, deux "concertants" du Réseau de Transport d’Electricité sont venus au conseil municipal d’Erbrée (35) où devrait passer la ligne à très haute tension de l’EPR. Après un peu de discussion inintéressante sur le pourquoi et le comment de la ligne THT, une cinquantaine de personne et 10 tracteurs les ont raccompagnés dans leur voiture, à très faible vitesse jusqu’à la limite de la commune (8 km en 2h30) avec de la musique (accordéon et hautbois). Enfin arrivés à la limite des deux départements, ils ont été placés entre deux tas de fumiers. Ce sont les gendarmes qui les ont aidés à repartir.
Tout s’est bien passé, dans la non-violence mais dans une extrême détermination et une certaine radicalité pour leur signifier au final : "L’EPR et la THT, on n’en veut PAS, ni ici, ni ailleurs, ne revenez plus JAMAIS".

Le mur du mensonge

Le 2 décembre 2007, la veille programmée du début de la construction du réacteur EPR, 250 militants anti-EPR et anti-THT ont bravé la tempête et des conditions météo exécrables pour construire un mur du mensonge sur la route d’accès au chantier de l’EPR à Flamanville.

A bicyclette sur la route de l’atome

Au départ de Pierrelatte dans la Drôme et à destination de Pont Saint Esprit, la manifestation antinucléaire en vélo a rassemblé 9 cyclistes et 3 véhicules d’accompagnement. La caravane a néanmoins mobilisé des forces "de l’ordre" en nombre, surtout le long du site nucléaire Eurodif. De nombreux journalistes ont rendu compte de cet événement au niveau régional. Un des buts était de dénoncer le fait que la région est une des plus nucléarisées du monde avec Marcoule, Cadarache, Tricastin, Cruas, le cycle de l’uranium et du plutonium.
La journée a été très agréable, et a prouvé qu’il n’est pas nécessaire d’être nombreux pour faire des actions d’information efficaces.

Contact : Pierre Péguin
pierre.peguin@sortirdunucleaire.fr


Grenelle en région : laissez vos questions à l’entrée !

Vous n’êtes pas sans savoir que le gouvernement Sarkozy a initié, à peine arrivé au pouvoir, un Grenelle de l’environnement. Après le simili-débat organisé autour de la nécessité du réacteur EPR par le gouvernement précédent (alors que la décision était déjà prise), un nouveau round était organisé en grande pompe sur les questions environnementales. Le Réseau “Sortir du nucléaire”, au vu de la supercherie, s’est rapidement mobilisé pour dénoncer cette pseudo-consultation. Des appels à mobilisation ont donc été lancés afin d’assurer une présence devant les consultations régionales du Grenelle. L’appel fut largement entendu puisque des groupes de citoyens éclairés se réunirent devant chacune de ces consultations régionales en distribuant des tracts et en déployant des banderoles. Dans la bonne humeur générale, les militants ont réussi à informer le peu de public présent à ces réunions publiques qui se déroulaient en pleine journée et sur invitation à des horaires où tout un
chacun travaillait.
À Bourges, lors de la première consultation régionale, l’accueil fut des plus musclés avec un service d’ordre musclé qui fut responsable de l’hospitalisation d’une personne frappée à coups de matraque en plein pharynx.
Encore un débat où il était conseillé de laisser ses questions à l’entrée !

Belle mobilisation “STOP ITER” le 10 novembre à Marseille !

Ventée fût la manifestation contre le projet Iter à Marseille le samedi 10 novembre. Dès midi, un pique-nique était organisé et le groupe “Les Poulettes” a accompagné cette rencontre de ses chansons rythmées. À 14h30 le cortège s’ébranla et, après avoir fait le tour de la Porte d’Aix, les 2 000 manifestants ont pris la direction de l’avenue de la Cannebière en fanfare, chansons, slogans, etc. Puis ce fut le die-in à l’angle du Vieux-Port pour ensuite en long ruban anti-Iter serpenter dans les rues du centre-ville et se retrouver devant la Préfecture,
Les prises de paroles se sont succédées face aux manifestants, dont de nombreux Marseillais.
Et DuvalMC, rappeur marseillais, a clôturé la manifestation de ses rythmes et textes engagés sur la Françafrique, le nucléaire, les OGM, etc.
Le Collectif Régional Stop-Iter a réussi sa première manifestation à Marseille. L’oppostion à ITER s’est fait entendre dans de nombreux médias (20h de TF1, journal 19/20 France 3 Région, Le Monde, Le Figaro, La Dépêche du Midi, La Marseillaise, France Inter, etc.).
Voir les vidéos et photos sur : http://stop-iter.org
Une seconde enquête publique concernant la viabilisation du site ITER et la construction des différents bâtiments a eu lieu du 11 décembre 2007 au 11 janvier 2008. Le verdict est connu d’avance : une commission rendra un avis positif au préfet des Bouches-du-Rhône pour mener tous les travaux. Plus que jamais, le Collectif Stop-Iter continue son action. Toute aide, quelle qu’elle soit, est utile au collectif alors n’hésitez plus à les rejoindre.

Mail : stop.iter.mediane@free.fr
Tél : 04 90 07 30 92 ou 04 90 08 00 64

Les vétérans des essais nucléaires réclament une loi

Samedi 27 octobre, près de 200 vétérans des essais nucléaires se sont retrouvés devant l’Assemblée nationale à Paris pour réclamer une loi sur le suivi des conséquences des essais nucléaires. Les parlementaires doivent prendre leurs responsabilités et trancher : les preuves de la relation entre les essais nucléaires et les pathologies des vétérans ne manquent pas, des expertises ont été faites par les plus hautes instances scientifiques internationales.
Cette manifestation qui a été couverte par de nombreux médias, notamment télévisions et radios, préludait l’assemblée générale de l’Aven (Association des Vétérans des Essais Nucléaires). “Après avoir obtenu la vérité sur les essais et l’accès aux documents officiels des armées, déclare Me Jean-Paul Teissonnière, nous finirons bien par obtenir justice pour toutes les victimes.”

Aven, 187, montée de Choulans, 69005 Lyon
Tél. 04 78 36 93 03
Courriel : aven@aven.org / site : www.aven.org

N’oublions pas Sébastien Briat

Dans le cadre du troisième anniversaire de la mort de Sébastien Briat, une trentaine de manifestants ont déployé une banderole de 15 m sur l’entrée de la gare de Rennes le 7 novembre 2007.
Ce jeune militant antinucléaire est décédé le dimanche 7 novembre 2004, lors d’une action de protestation contre un transport de déchets nucléaires entre la France et l’Allemagne.
Les deux grimpeurs ont pu monter sur les colonnes (lisses !) de la gare malgré l’arrivée rapide d’une douzaine de policiers et du chef de gare.
Pendant ce temps les militants déployaient un trèfle de 9 m2 qu’ils ornaient de bougies et devant laquelle ils déposaient une stèle :
“Sébastien BRIAT 17/08/1982-07/11/2006 – Le nucléaire tue… Basta – Le train à brisé ta vie mais n’a pas brisé nos volontés”.

Contestation à la tournée française d’EDF

Pendant plus d’un mois (fin septembre à début novembre 2007), EDF a organisé un tour de France avec une exposition sur la “Maison économe”. Il va de soi qu’EDF mettait en avant le nucléaire et du chauffage électrique comme solution au réchauffement climatique.
Tout au long de cette tournée, des personnes membres des groupes locaux se sont placées devant l’expo EDF avec tracts et banderoles pour diffuser une autre information sur le climat, l’effet de serre et les alternatives. À noter, le déploiement d’une grande banderole à Lyon par le MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente) et Rhône-Alpes sans nucléaire (photo ci-dessous).

Samedi 26 avril 2008 : Une journée mondiale de mobilisation contre le nucléaire

Le Réseau “Sortir du nucléaire” est à l’initiative ou soutient plusieurs événements d’importance qui se tiendront le samedi 26 avril 2008 :
- projection à Paris des 15 films courts primés à
l’occasion du festival du film court organisé par le Réseau “Sortir du nucléaire” pour ses 10 ans
- commémoration de l’accident de Tchernobyl avec rassemblement à Genève
- Journée mondiale contre le nucléaire, initiée par le Réseau “Sortir du nucléaire”
- départ de la marche “Londres-Genève” qui
traversera la France en passant par Cherbourg, les Pays de la Loire, la Meuse, la Bourgogne puis Genève ;

Bloquez dès aujourd’hui votre journée du 26 avril et organisez une présence dans votre ville à travers un événement antinucléaire (rassemblement, conférence, exposition, action, etc.).

N’hésitez pas à prendre contact avec Jocelyn, coordinateur national des groupes et actions, dès à présent pour discuter de cette journée et lui faire part de vos initiatives, idées, besoins, etc.

Mail :
mobilisations@sortirdunucleaire.fr
Tel. 04 79 36 13 19

Un Festival International de Géographie très… pro-nucléaire

Pendant 4 jours de festival à St Dié dans les Vosges, le nucléaire a reçu une forte promotion via l’intervention de nombreux “experts” peu indépendants : un ingénieur du CEA de Cadarache (futur site du projet Iter), ou encore Mme Lauvergeon (PDG d’Areva). La tribune leur était largement ouverte. Ce ne fut pas le cas des opposants qui s’étaient mobilisés de toute la région pour venir informer le public, réagir aux mensonges éhontés de Mme Lauvergeon, distribuer des tracts (“Climat : EDF ment”). Les militants furent violemment repoussés hors du site par les vigiles et le directeur du Festival. Une nouvelle fois, la manifestation d’une autre voix s’est retrouvée muselée. Heureusement, des réactions de soutien du public envers les militants leur ont réchauffé le cœur.


Tous Buriens : votre pierre pour la maison de résistance de Bure

À Bure, les travaux de la Maison des résistances, également appelée Bure Zone Libre, avancent peu à peu. Cette maison est située non loin du “laboratoire” d’enfouissement des déchets nucléaires.
Au cours d’une réunion de travail réunissant des représentants du Réseau “Sortir du nucléaire” et de Bure Zone Libre fin octobre, l’aménagement d’une salle d’exposition, de conférence et d’accueil du public a été programmé d’ici le 26 avril 2009. Il reste encore de nombreux travaux d’aménagement, de réhabilitation, qui nécessitent une aide physique et/ou financière et/ou en matériel.
Si vous passez dans le coin, si vous avez un peu de temps, des savoirs techniques et pratiques, du matériel à offrir (petit et gros),
prenez rapidement contact avec les permanents qui n’attendent que vous.
Si vous habitez loin ou que vous n’êtes pas disponible pour aider sur place, vous pourrez bientôt apporter votre pierre à l’édifice en achetant des parts dans la SCI (société civile immobilière) afin de se donner tous les moyens de terminer les travaux dans les meilleurs délais.

Bure Zone Libre : 2, rue de l’Eglise, 55290 BURE .
Tel. 03 29 45 41 77
Mail : burezonelibre@free.fr

Soutenez les artistes à l’œuvre !

Souscrivez à un CD de chansons écologistes/sociétales (en général) et antinucléaires (en particulier). Un travail militant pour un résultat qui sera haut en couleurs ! Nous en sommes à près de 14 titres de divers auteurs. Le tout est en autoproduction par souscription (10 euros le CD à payer à l’avance) pour assurer la réalisation du projet jusqu’à son terme : studio, pressage CD, jaquette, Sacem, etc. Parution prévue : premier semestre 2008.
Si quelques mécènes brûlent de se manifester, qu’ils ne s’en privent surtout pas ! Merci à l’avance ! Que se réjouissent nos oreilles et nos esprits !

Contacts :
Anne Meyssignac
Place de la Halle, 19500 Meyssac
Tel. 05 55 84 06 70
Mail : Assovadelavant@yahoo.fr

André Larivière
Nérol, 43440 Champagnac le Vieux
Tel. 04 71 76 36 40 ou 06 76 69 54 98