Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Campagnes et mobilisations 2010

Campagnes et mobilisations nationales du Réseau "Sortir du nucléaire" en 2010


27 avril - 7 mai 2010 : Jeûne-action pour l’abolition des armes nucléaires

Blocage de la base de Taverny (Photos et Vidéos)




Des antinucléaires ont bloqué pacifiquement l’entrée de la base aérienne de Taverny où se trouve le centre de commandement français de l’armement nucléaire aéroporté.



Taverny / Bessancourt (région parisienne). 5-6 mai 2010. Les militants du collectif "non au missile M51", présents aux côtés des jeûneurs qui demandent à la France de cesser de bloquer les efforts internationaux actuels en faveur du désarmement nucléaire, tentent une première "inspection citoyenne" du Poste de commandement de la Force Aérienne Stratégique française (nucléaire).

Ecoutés en permanence par la police depuis 10 jours, ils échouent et sont cernés par les policiers, qui les contraignent à limiter leur action à une simple manifestation symbolique devant les portes de la base. Mais le lendemain matin, les militants reviennent et prennent cette fois par surprise gendarmes et militaires. Deux militants parviennent à s’introduire dans la base.

La démocratie et le respect du droit ne s’arrêtent pas à la porte des bases nucléaires, surtout quand leur fonctionnement, et le réarmement nucléaire en cours en France (programme M51, Laser Mégajoule, etc.) contrevient à l’article 6 du Traité de Non-Prolifération... Le collectif "non au missile M51" poursuivra ses actions non violentes pour que cesse enfin le "deux poids deux mesures" qui condamne en Iran ce qui est permis en France...

Photos © Martin Leers

Taverny / Bessancourt (région parisienne). 5-6 mai 2010. Les militants du collectif "non au missile M51", présents aux côtés des jeûneurs qui demandent à la France de cesser de bloquer les efforts internationaux actuels en faveur du désarmement nucléaire, tentent une première "inspection citoyenne" du Poste de commandement de la Force Aérienne Stratégique française (nucléaire).

Ecoutés en permanence par la police depuis 10 jours, ils échouent et sont cernés par les policiers, qui les contraignent à limiter leur action à une simple manifestation symbolique devant les portes de la base. Mais le lendemain matin, les militants reviennent et prennent cette fois par surprise gendarmes et militaires. Deux militants parviennent à s’introduire dans la base.

La démocratie et le respect du droit ne s’arrêtent pas à la porte des bases nucléaires, surtout quand leur fonctionnement, et le réarmement nucléaire en cours en France (programme M51, Laser Mégajoule, etc.) contrevient à l’article 6 du Traité de Non-Prolifération... Le collectif "non au missile M51" poursuivra ses actions non violentes pour que cesse enfin le "deux poids deux mesures" qui condamne en Iran ce qui est permis en France...

Photos © Martin Leers


MENU