Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°23

Décembre 2003

Vie des groupes

Action originale et facile à faire

Décembre 2003




Les membres de Rhône-Alpes sans nucléaire ont effectué une action qui peut servir d’exemple à tous les membres du réseau et se multiplier à l’infini parce qu’elle est :



 inoffensive,

- simple,

- réalisable avec très peu de matériel : deux cartons de format A3 et un bout de ficelle par personne,

- possible même si l’on est seul ou très peu nombreux dans n’importe quelle gare de l’hexagone,

- ayant un fort impact sur le public sans l’intermédiaire des média,

- permettant une proximité, une communication humaine directe (sans intervention de la technique) avec un public très large, très diversifié,

- procurant aux militants le sentiment de ne pas avoir été inutiles (ça, c’était très fort).

Nous étions sept militants déguisés en hommes ou femmes-sandwichs à nous promener au milieu d’une large foule de voyageurs dans la gare de la Part-Dieu à Lyon le dimanche 12 octobre entre 18h et 19h30. D’un côté, on pouvait lire en gros caractères "Savez-vous que des convois de produits radioactifs circulent régulièrement sur le réseau ferroviaire ?", de l’autre "A l’heure du terrorisme comment imaginer pouvoir garantir la sécurité des transports de produits radioactifs ?". Nous circulions aussi devant le poste de police et très vite les autorités de la gare ont repéré notre présence, très discrètement toutefois ; nous n’avons absolument pas été inquiétés mais nous sommes désormais fichés si nous ne l’étions pas avant (ce qui est fort improbable).

Quoi qu’il en soit, des milliers de personnes ont lu ces deux messages ; certaines ont réagi très positivement ("C’est très bien ce que vous faites", ou encore "Vous êtes courageux"), certains nous ont dit qu’ils ne savaient pas, certains ont entamé des discussions - nous avons même recruté un sympathisant, mais la plupart restaient sans voix, l’air hébété (une seule personne est venue vers moi en gesticulant et en criant qu’en tant que femme-sandwich je n’avais pas plus de neurones qu’une tranche de jambon parce que si les déchets n’étaient pas sur le réseau ferroviaire ils seraient sur les routes. En lui répondant qu’ils étaient aussi sur les routes je l’ai convaincu que, décidément, je n’avais pas plus de neurones qu’une tranche de jambon puisque cela prouvait que les produits radioactifs étaient bien mieux sur les voies ferrées (?!), et il est parti en gesticulant ; cette irruption fut finalement très distrayante).

Tellement contente de l’effet produit sur les passants, Huguette est rentrée chez elle en conservant ses pancartes dans le métro et jusque chez elle ! Tous satisfaits et désireux de recommencer en variant les heures et les jours, certaines d’entre nous sont retournées déambuler en femmes-sandwichs le vendredi suivant entre 18h et 19h : l’impact fut radicalement différent, les voyageurs avaient l’air fatigué après leur semaine de travail, ils semblaient pressés de rentrer chez eux et peu réceptifs à ce qui les entouraient. La prochaine fois nous essayerons le matin, ou à midi …
Vous souhaitez créer un groupe local « Sortir du nucléaire » ?

Recevez sur simple demande la fiche d’information « Pourquoi et comment créer un groupe local ? ». Nous tenons également à votre disposition la liste complète des 688 associations membres du Réseau « Sortir du nucléaire » pour les aider dans leurs activités pour la sortie du nucléaire. Cette liste est disponible également sur notre site internet : www.sortirdunucleaire.org ou par courrier (joindre trois timbres à 0,50 euros).

Education à l’énergie

Ce dossier documentaire propose aux enseignants et animateurs un recensement d’une centaine d’outils pédagogiques (ouvrages, revues, vidéos, CDRom, jeux, mallettes pédagogiques). Il est présenté en six grandes parties : l’énergie, les énergies renouvelables, la qualité de l’air, les transports et déplacements, l’éducation à l’environnement et les autres ressources documentaires. Le dossier (84 pages) peut être commandé gratuitement par e-mail (en précisant vos coordonnées) et une version papier est également disponible contre 3,5 euros en timbres.

Contact : CIELE – Centre de documentation

48, boulevard Magenta 35000 RENNES

e-mail : g.pinchede@ciele.org
Mireille

Rhône Alpes Sans nucléaire

Tel. 04 78 85 88 78

 inoffensive,

- simple,

- réalisable avec très peu de matériel : deux cartons de format A3 et un bout de ficelle par personne,

- possible même si l’on est seul ou très peu nombreux dans n’importe quelle gare de l’hexagone,

- ayant un fort impact sur le public sans l’intermédiaire des média,

- permettant une proximité, une communication humaine directe (sans intervention de la technique) avec un public très large, très diversifié,

- procurant aux militants le sentiment de ne pas avoir été inutiles (ça, c’était très fort).

Nous étions sept militants déguisés en hommes ou femmes-sandwichs à nous promener au milieu d’une large foule de voyageurs dans la gare de la Part-Dieu à Lyon le dimanche 12 octobre entre 18h et 19h30. D’un côté, on pouvait lire en gros caractères "Savez-vous que des convois de produits radioactifs circulent régulièrement sur le réseau ferroviaire ?", de l’autre "A l’heure du terrorisme comment imaginer pouvoir garantir la sécurité des transports de produits radioactifs ?". Nous circulions aussi devant le poste de police et très vite les autorités de la gare ont repéré notre présence, très discrètement toutefois ; nous n’avons absolument pas été inquiétés mais nous sommes désormais fichés si nous ne l’étions pas avant (ce qui est fort improbable).

Quoi qu’il en soit, des milliers de personnes ont lu ces deux messages ; certaines ont réagi très positivement ("C’est très bien ce que vous faites", ou encore "Vous êtes courageux"), certains nous ont dit qu’ils ne savaient pas, certains ont entamé des discussions - nous avons même recruté un sympathisant, mais la plupart restaient sans voix, l’air hébété (une seule personne est venue vers moi en gesticulant et en criant qu’en tant que femme-sandwich je n’avais pas plus de neurones qu’une tranche de jambon parce que si les déchets n’étaient pas sur le réseau ferroviaire ils seraient sur les routes. En lui répondant qu’ils étaient aussi sur les routes je l’ai convaincu que, décidément, je n’avais pas plus de neurones qu’une tranche de jambon puisque cela prouvait que les produits radioactifs étaient bien mieux sur les voies ferrées (?!), et il est parti en gesticulant ; cette irruption fut finalement très distrayante).

Tellement contente de l’effet produit sur les passants, Huguette est rentrée chez elle en conservant ses pancartes dans le métro et jusque chez elle ! Tous satisfaits et désireux de recommencer en variant les heures et les jours, certaines d’entre nous sont retournées déambuler en femmes-sandwichs le vendredi suivant entre 18h et 19h : l’impact fut radicalement différent, les voyageurs avaient l’air fatigué après leur semaine de travail, ils semblaient pressés de rentrer chez eux et peu réceptifs à ce qui les entouraient. La prochaine fois nous essayerons le matin, ou à midi …
Vous souhaitez créer un groupe local « Sortir du nucléaire » ?

Recevez sur simple demande la fiche d’information « Pourquoi et comment créer un groupe local ? ». Nous tenons également à votre disposition la liste complète des 688 associations membres du Réseau « Sortir du nucléaire » pour les aider dans leurs activités pour la sortie du nucléaire. Cette liste est disponible également sur notre site internet : www.sortirdunucleaire.org ou par courrier (joindre trois timbres à 0,50 euros).

Education à l’énergie

Ce dossier documentaire propose aux enseignants et animateurs un recensement d’une centaine d’outils pédagogiques (ouvrages, revues, vidéos, CDRom, jeux, mallettes pédagogiques). Il est présenté en six grandes parties : l’énergie, les énergies renouvelables, la qualité de l’air, les transports et déplacements, l’éducation à l’environnement et les autres ressources documentaires. Le dossier (84 pages) peut être commandé gratuitement par e-mail (en précisant vos coordonnées) et une version papier est également disponible contre 3,5 euros en timbres.

Contact : CIELE – Centre de documentation

48, boulevard Magenta 35000 RENNES

e-mail : g.pinchede@ciele.org
Mireille

Rhône Alpes Sans nucléaire

Tel. 04 78 85 88 78



Thèmes
Luttes et actions