Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Agenda

13
fév
Actions

Action-flash : « 600 000 PASTILLES D’IODE ?... »

Lannion (22)


Samedi 13 février 2016


Action Flash

SAMEDI 13 FEVRIER à 14H30

Devant la Mairie de Lannion



En octobre 2013, Sortir du Nucléaire Trégor écrivait au Préfet des Côtes d’Armor pour lui demander "Mais où sont nos 600 000 comprimés d’iode ?..."

En Ille et Vilaine, le Préfet venait de communiquer à tous les collèges et lycées à ce sujet.

Depuis cette date, il y a eu les attentats terroristes. Collèges et lycées ont été amenés à faire des exercices de confinement.

Mais dans les Côtes d’Armor, pas un mot sur les modalités de distribution de nos fameuses 600 000 pastilles d’iode.

Et Monsieur le Préfet n’a toujours pas répondu à notre courrier de 2013.

Il est évident que la protection apportée par ces comprimés en cas de contamination radioactive serait limitée.

Mais dénoncer le silence de notre Préfet à ce sujet nous donne l’opportunité de rappeler à la population trois choses essentielles :

  • 1 - L’existence même de ce stock de 600 000 comprimés d’iode est une véritable reconnaissance officielle du risque d’accident nucléaire
  • 2 - La menace terroriste passe aussi par nos installations nucléaires
  • 3 - La meilleure protection contre la menace radioactive : la SORTIE du NUCLÉAIRE.

C’est pourquoi, SDN-TREGOR a décidé d’organiser une nouvelle ACTION SYMBOLIQUE :

SAMEDI 13 FEVRIER à 14H30

Devant la Mairie de Lannion

Nous espérons qu’il vous sera possible d’y participer ; cette action symbolique sera de courte durée.

IMPORTANT Modalités pratiques : voir FICHE ACTION ci-jointe.

PDF - 61.2 ko
Fiche Action

NB : nous en profiterons pour dénoncer la récente vente, par F.HOLLANDE, de 6 nouveaux EPR à l’Inde.

Remarque : il n’y aura pas d’appel par voie de presse.

N’hésitez pas relayer cette invitation à vos connaissances.

SANS OUBLIER la Fiche Action.

En octobre 2013, Sortir du Nucléaire Trégor écrivait au Préfet des Côtes d’Armor pour lui demander "Mais où sont nos 600 000 comprimés d’iode ?..."

En Ille et Vilaine, le Préfet venait de communiquer à tous les collèges et lycées à ce sujet.

Depuis cette date, il y a eu les attentats terroristes. Collèges et lycées ont été amenés à faire des exercices de confinement.

Mais dans les Côtes d’Armor, pas un mot sur les modalités de distribution de nos fameuses 600 000 pastilles d’iode.

Et Monsieur le Préfet n’a toujours pas répondu à notre courrier de 2013.

Il est évident que la protection apportée par ces comprimés en cas de contamination radioactive serait limitée.

Mais dénoncer le silence de notre Préfet à ce sujet nous donne l’opportunité de rappeler à la population trois choses essentielles :

  • 1 - L’existence même de ce stock de 600 000 comprimés d’iode est une véritable reconnaissance officielle du risque d’accident nucléaire
  • 2 - La menace terroriste passe aussi par nos installations nucléaires
  • 3 - La meilleure protection contre la menace radioactive : la SORTIE du NUCLÉAIRE.

C’est pourquoi, SDN-TREGOR a décidé d’organiser une nouvelle ACTION SYMBOLIQUE :

SAMEDI 13 FEVRIER à 14H30

Devant la Mairie de Lannion

Nous espérons qu’il vous sera possible d’y participer ; cette action symbolique sera de courte durée.

IMPORTANT Modalités pratiques : voir FICHE ACTION ci-jointe.

PDF - 61.2 ko
Fiche Action

NB : nous en profiterons pour dénoncer la récente vente, par F.HOLLANDE, de 6 nouveaux EPR à l’Inde.

Remarque : il n’y aura pas d’appel par voie de presse.

N’hésitez pas relayer cette invitation à vos connaissances.

SANS OUBLIER la Fiche Action.




Proposer votre événement