Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Documents de référence

Abandonnés dans la poussière - L’héritage radioactif d’AREVA dans les villes du désert nigérien




Greenpeace - Andrea A. Dixon, avec la collaboration de Romain Chabrol, Bruno Chareyron, Alexandra Dawe, Nina Schulz, Rianne Teule, Aslihan Tumer



Au Niger, l’un des pays les plus pauvres du monde d’après le classement des rapports mondiaux annuels de développement humain du PNUD, 40% des enfants souffrent d’insuffisance pondérale, les trois quarts de la population sont analphabètes et l’accès à l’eau potable est rare. Ce pays est pourtant très riche en ressources minières. AREVA, le géant français du nucléaire ne s’y est pas trompé, y extrait depuis 40 ans de l’uranium, engrangeant des milliards, ne laissant au Niger rien d’autre qu’un désastre écologique dont les conséquences pèseront pendant plusieurs milliers d’années sur l’environnement et la santé des Nigériens.


Télécharger le document



Thèmes
Uranium et mines