Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°64

Février 2015

Livres et DVD

À lire, à voir, à offrir

Février 2015




L’État nucléaire

Corinne Lepage, Éd. Albin Michel, 2014, 240 p. À commander sur http://boutique.sortirdunucleaire.org ou en envoyant un chèque de 22,50 € (port compris) au Réseau "Sortir du nucléaire", 9 rue Dumenge, 69317 Lyon Cedex 04.

Dans une première partie qui campe bien la problématique du nucléaire, Corinne Lepage rappelle et développe les neuf dénis qui plombent la France nucléaire : Fessenheim, Fukushima et le mythe de la sécurité, déni sanitaire, mythe de la gestion "propre" des déchets, déni de la dépendance de l’Autorité de Sûreté Nucléaire, mythe du nucléaire pas cher, fiasco commercial de l’EPR et d’ATMEA, déni démocratique et volonté des nucléocrates de faire capoter la transition énergétique.

La deuxième partie est consacrée à détricoter l’ensemble des liens et ramifications entre scientifiques, ingénieurs, politiques, industriels, syndicalistes, appareil d’état… avec une intéressante citation des noms des différents protagonistes passés et actuels du lobby nucléaire.

Si ce livre ne contient pas de révélations inédites, il n’en met pas moins à la disposition du lecteur un condensé très accessible, à jour et riche en détails sur une multiplicité de facettes de la problématique nucléaire.

En conclusion, Corinne Lepage donne sa vision pour sortir du nucléaire : une troisième révolution industrielle. Il est malheureusement fort regrettable que Corinne Lepage, favorable à la dissuasion nucléaire, "oublie" en 240 pages de parler de la bombe !

Martial Château

DVD "Le riche laboureur"

Thiebault Matthäus, 95 mn, 2013, 12 €. À commander auprès du réalisateur : thiebault.matthaus@wanadoo.fr

L’industrie nucléaire cherche à enfouir ses déchets les plus dangereux pour laisser penser qu’elle a trouvé une solution à leur gestion. À chaque fois, elle développe la même stratégie : s’implanter dans un territoire rural, peu peuplé et en proie aux difficultés économiques et sociales.

Sorti en 2013, "c’est avec la triste fable de La Fontaine que le film aborde la problématique de l’enfouissement des déchets radioactifs et revient sur l’opposition à deux projets : Avricourt et maintenant Bure", nous explique Alain Joffre, qui a organisé une projection du Riche Laboureur aux Vans, en Ardèche, au début du mois de décembre.

Le réalisateur, Thiebault Matthäus, a fait le choix de ne pas entrer dans des considérations techniques et aborde cette question sous un angle poétique. Il y traite, entre autres, du rapport à la ruralité, au développement et à l’attachement à un territoire.

De nombreuses projections ont déjà été organisées en présence du réalisateur qui se déplace à la demande, alors n’hésitez pas !

Pour commander des DVD ou organiser une projection, prenez contact avec Thiebault : thiebault.matthaus@wanadoo.fr, 06 19 78 49 48

Laura Hameaux

En finir avec les idées reçues sur… la transition énergétique en Allemagne

Réseau Action Climat et Fondation Heinrich Böll, 2014, 12 pages. À télécharger sur www.rac-f.org ou à commander gratuitement contre 1 € de port dans notre boutique en ligne http://boutique.sortirdunucleaire.org

"Ah, la sortie du nucléaire, on voit bien ce que ça donne en Allemagne : ils s’en mordent les doigts et ils ont dû construire plein de centrales au charbon pour compenser !" Si vous aussi vous êtes régulièrement exaspéré-e par ce type de réflexion et souhaitez être en mesure de démonter ces idées reçues, faits et chiffres à l’appui, cette brochure vous sera une lecture précieuse.

Réalisée par le Réseau Action Climat avec le soutien de la Fondation Heinrich Böll, elle démonte différents mythes abondamment relayés par les médias sur la transition énergétique allemande : sortie du nucléaire responsable d’un retour au charbon, transition trop chère, déplorée par les industriels et que ne pourrait se permettre un pays en crise comme la France, etc.

Sans occulter les points faibles de l’Energiewende, cette brochure permet de démontrer que la réalité de cette politique énergétique est bien loin de l’image repoussoir colportée par les partisans du nucléaire.

Charlotte Mijeon

Déchiffrer l’énergie

Benjamin Dessus, Éd. Belin, 2014, 384 p. À commander sur http://boutique.sortirdunucleaire.org ou en envoyant un chèque de 32,50 € (port compris) au Réseau "Sortir du nucléaire", 9 rue Dumenge, 69317 Lyon Cedex 04.

Écrit par Benjamin Dessus, ingénieur et économiste, cet ouvrage dense est indispensable pour toutes celles et ceux qui veulent prendre part en citoyen-ne averti-e aux débats actuels sur la transition énergétique, ou simplement comprendre les différentes dimensions du sujet. Écrit simplement et agrémenté de nombreux schémas et illustrations, le livre est très accessible.

La 1ère partie, très complète, explique les notions de besoins d’énergie, d’énergie finale et primaire, de bilan énergétique.

La 2e partie permet de faire le point sur les différentes filières énergétiques. Le chapitre 7 détaille les différentes ressources fossiles, avec les huiles et gaz de schistes, mais aussi tous les autres hydrocarbures non conventionnels.

Le chapitre 10 centré sur la production d’énergie nucléaire détaille son fonctionnement et tous les risques que celle-ci entraîne : accident majeur, prolifération et déchets radioactifs. Les projets ITER (réacteur à fusion) et ASTRID (réacteur de 4e génération) ne sont pas oubliés dans cette analyse, de même que la question des coûts.

Le chapitre 13 fait un tour complet des questions d’environnement liées à la production et la consommation d’énergie en abordant aussi bien les effets de la radioactivité sur le vivant que l’importance des gaz à effet de serre (GES) sur l’évolution du climat de notre planète.

La 3e partie aborde l’économie des systèmes énergétiques. Un chapitre entier est dédié aux questions de prix et de coûts (cachés ou pas). Un autre fait l’inventaire des multiples outils économiques à disposition des pouvoirs publics pour optimiser un système énergétique : règlementations, taxes, mécanismes de marché, réductions d’impôts et subventions, etc.

La dernière partie est centrée sur la prospective visant à passer du productivisme à la transition énergétique. Elle fait l’historique des principaux scénarios énergétiques, des années 1970 à aujourd’hui, et éclaire les différents enjeux et sujets de controverse, dont, bien sûr, le nucléaire.

Alain Joffre

Tchernobyl Forever Carnet de voyage en enfer

Alain-Gilles Bastide, contributions de W. Tchertkoff, M. Fernex, Y. Lenoir, Y. Bandajevski, Éd. Photomorphisme, décembre 2014. À commander sur http://boutique.sortirdunucleaire.org ou en envoyant un chèque de 33,50 € (port compris) au Réseau "Sortir du nucléaire", 9 rue Dumenge, 69317 Lyon Cedex 04. Le produit de la vente est intégralement reversé à l’association Enfants de Tchernobyl-Bélarus au profit de l’institut Belrad.

Fondé en 1990 par le physicien nucléaire Vassili Nesterenko, l’Institut Belrad est la seule organisation bélarusse à aider dans la longue durée les populations qui vivent dans les zones contaminées du Bélarus, pays de loin le plus affecté par les retombées de Tchernobyl. Depuis près de 25 ans, Belrad a directement aidé des centaines de milliers de personnes. Cet institut à l’action exceptionnelle dépend pour l’essentiel de ses financements des dons collectés et reversés par l’association française Enfants de Tchernobyl-Bélarus (ETB).

Participez au soutien à Belrad en vous procurant "Tchernobyl Forever" (le Réseau reverse l’intégralité du produit de la vente à ETB), un livre-DVD articulé autour des photos du grand reporter Alain-Gilles Bastide et des documentaires de Wladimir Tchertkoff. Prises dans la zone interdite autour de la centrale de Tchernobyl, les images de Bastide réussissent à nous faire "voir" et sentir l’invisible et l’impalpable, le terrible legs de la contamination radioactive. S’y entrelacent de courts textes de l’auteur, et le livre se conclut sur les contributions de Michel Fernex, Wladimir Tchertkoff, Yves Lenoir et Youri Bandajevski.

Outre la version électronique complète du livre, sa version audio pour les non-voyants et plusieurs autres textes, le DVD rassemble trois documentaires de Tchertkoff - les essentiels "Le sacrifice" et "Controverses nucléaires" et un court-métrage autour de Vassili Nesterenko - ainsi qu’une compilation inédite "It has been".

Xavier Rabilloud

L’État nucléaire

Corinne Lepage, Éd. Albin Michel, 2014, 240 p. À commander sur http://boutique.sortirdunucleaire.org ou en envoyant un chèque de 22,50 € (port compris) au Réseau "Sortir du nucléaire", 9 rue Dumenge, 69317 Lyon Cedex 04.

Dans une première partie qui campe bien la problématique du nucléaire, Corinne Lepage rappelle et développe les neuf dénis qui plombent la France nucléaire : Fessenheim, Fukushima et le mythe de la sécurité, déni sanitaire, mythe de la gestion "propre" des déchets, déni de la dépendance de l’Autorité de Sûreté Nucléaire, mythe du nucléaire pas cher, fiasco commercial de l’EPR et d’ATMEA, déni démocratique et volonté des nucléocrates de faire capoter la transition énergétique.

La deuxième partie est consacrée à détricoter l’ensemble des liens et ramifications entre scientifiques, ingénieurs, politiques, industriels, syndicalistes, appareil d’état… avec une intéressante citation des noms des différents protagonistes passés et actuels du lobby nucléaire.

Si ce livre ne contient pas de révélations inédites, il n’en met pas moins à la disposition du lecteur un condensé très accessible, à jour et riche en détails sur une multiplicité de facettes de la problématique nucléaire.

En conclusion, Corinne Lepage donne sa vision pour sortir du nucléaire : une troisième révolution industrielle. Il est malheureusement fort regrettable que Corinne Lepage, favorable à la dissuasion nucléaire, "oublie" en 240 pages de parler de la bombe !

Martial Château

DVD "Le riche laboureur"

Thiebault Matthäus, 95 mn, 2013, 12 €. À commander auprès du réalisateur : thiebault.matthaus@wanadoo.fr

L’industrie nucléaire cherche à enfouir ses déchets les plus dangereux pour laisser penser qu’elle a trouvé une solution à leur gestion. À chaque fois, elle développe la même stratégie : s’implanter dans un territoire rural, peu peuplé et en proie aux difficultés économiques et sociales.

Sorti en 2013, "c’est avec la triste fable de La Fontaine que le film aborde la problématique de l’enfouissement des déchets radioactifs et revient sur l’opposition à deux projets : Avricourt et maintenant Bure", nous explique Alain Joffre, qui a organisé une projection du Riche Laboureur aux Vans, en Ardèche, au début du mois de décembre.

Le réalisateur, Thiebault Matthäus, a fait le choix de ne pas entrer dans des considérations techniques et aborde cette question sous un angle poétique. Il y traite, entre autres, du rapport à la ruralité, au développement et à l’attachement à un territoire.

De nombreuses projections ont déjà été organisées en présence du réalisateur qui se déplace à la demande, alors n’hésitez pas !

Pour commander des DVD ou organiser une projection, prenez contact avec Thiebault : thiebault.matthaus@wanadoo.fr, 06 19 78 49 48

Laura Hameaux

En finir avec les idées reçues sur… la transition énergétique en Allemagne

Réseau Action Climat et Fondation Heinrich Böll, 2014, 12 pages. À télécharger sur www.rac-f.org ou à commander gratuitement contre 1 € de port dans notre boutique en ligne http://boutique.sortirdunucleaire.org

"Ah, la sortie du nucléaire, on voit bien ce que ça donne en Allemagne : ils s’en mordent les doigts et ils ont dû construire plein de centrales au charbon pour compenser !" Si vous aussi vous êtes régulièrement exaspéré-e par ce type de réflexion et souhaitez être en mesure de démonter ces idées reçues, faits et chiffres à l’appui, cette brochure vous sera une lecture précieuse.

Réalisée par le Réseau Action Climat avec le soutien de la Fondation Heinrich Böll, elle démonte différents mythes abondamment relayés par les médias sur la transition énergétique allemande : sortie du nucléaire responsable d’un retour au charbon, transition trop chère, déplorée par les industriels et que ne pourrait se permettre un pays en crise comme la France, etc.

Sans occulter les points faibles de l’Energiewende, cette brochure permet de démontrer que la réalité de cette politique énergétique est bien loin de l’image repoussoir colportée par les partisans du nucléaire.

Charlotte Mijeon

Déchiffrer l’énergie

Benjamin Dessus, Éd. Belin, 2014, 384 p. À commander sur http://boutique.sortirdunucleaire.org ou en envoyant un chèque de 32,50 € (port compris) au Réseau "Sortir du nucléaire", 9 rue Dumenge, 69317 Lyon Cedex 04.

Écrit par Benjamin Dessus, ingénieur et économiste, cet ouvrage dense est indispensable pour toutes celles et ceux qui veulent prendre part en citoyen-ne averti-e aux débats actuels sur la transition énergétique, ou simplement comprendre les différentes dimensions du sujet. Écrit simplement et agrémenté de nombreux schémas et illustrations, le livre est très accessible.

La 1ère partie, très complète, explique les notions de besoins d’énergie, d’énergie finale et primaire, de bilan énergétique.

La 2e partie permet de faire le point sur les différentes filières énergétiques. Le chapitre 7 détaille les différentes ressources fossiles, avec les huiles et gaz de schistes, mais aussi tous les autres hydrocarbures non conventionnels.

Le chapitre 10 centré sur la production d’énergie nucléaire détaille son fonctionnement et tous les risques que celle-ci entraîne : accident majeur, prolifération et déchets radioactifs. Les projets ITER (réacteur à fusion) et ASTRID (réacteur de 4e génération) ne sont pas oubliés dans cette analyse, de même que la question des coûts.

Le chapitre 13 fait un tour complet des questions d’environnement liées à la production et la consommation d’énergie en abordant aussi bien les effets de la radioactivité sur le vivant que l’importance des gaz à effet de serre (GES) sur l’évolution du climat de notre planète.

La 3e partie aborde l’économie des systèmes énergétiques. Un chapitre entier est dédié aux questions de prix et de coûts (cachés ou pas). Un autre fait l’inventaire des multiples outils économiques à disposition des pouvoirs publics pour optimiser un système énergétique : règlementations, taxes, mécanismes de marché, réductions d’impôts et subventions, etc.

La dernière partie est centrée sur la prospective visant à passer du productivisme à la transition énergétique. Elle fait l’historique des principaux scénarios énergétiques, des années 1970 à aujourd’hui, et éclaire les différents enjeux et sujets de controverse, dont, bien sûr, le nucléaire.

Alain Joffre

Tchernobyl Forever Carnet de voyage en enfer

Alain-Gilles Bastide, contributions de W. Tchertkoff, M. Fernex, Y. Lenoir, Y. Bandajevski, Éd. Photomorphisme, décembre 2014. À commander sur http://boutique.sortirdunucleaire.org ou en envoyant un chèque de 33,50 € (port compris) au Réseau "Sortir du nucléaire", 9 rue Dumenge, 69317 Lyon Cedex 04. Le produit de la vente est intégralement reversé à l’association Enfants de Tchernobyl-Bélarus au profit de l’institut Belrad.

Fondé en 1990 par le physicien nucléaire Vassili Nesterenko, l’Institut Belrad est la seule organisation bélarusse à aider dans la longue durée les populations qui vivent dans les zones contaminées du Bélarus, pays de loin le plus affecté par les retombées de Tchernobyl. Depuis près de 25 ans, Belrad a directement aidé des centaines de milliers de personnes. Cet institut à l’action exceptionnelle dépend pour l’essentiel de ses financements des dons collectés et reversés par l’association française Enfants de Tchernobyl-Bélarus (ETB).

Participez au soutien à Belrad en vous procurant "Tchernobyl Forever" (le Réseau reverse l’intégralité du produit de la vente à ETB), un livre-DVD articulé autour des photos du grand reporter Alain-Gilles Bastide et des documentaires de Wladimir Tchertkoff. Prises dans la zone interdite autour de la centrale de Tchernobyl, les images de Bastide réussissent à nous faire "voir" et sentir l’invisible et l’impalpable, le terrible legs de la contamination radioactive. S’y entrelacent de courts textes de l’auteur, et le livre se conclut sur les contributions de Michel Fernex, Wladimir Tchertkoff, Yves Lenoir et Youri Bandajevski.

Outre la version électronique complète du livre, sa version audio pour les non-voyants et plusieurs autres textes, le DVD rassemble trois documentaires de Tchertkoff - les essentiels "Le sacrifice" et "Controverses nucléaires" et un court-métrage autour de Vassili Nesterenko - ainsi qu’une compilation inédite "It has been".

Xavier Rabilloud