Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Agenda

11
mar
Conférences - Débats


Tchernobyl, Fukushima, plus jamais ça !

5 ans de "Fukushima", résilience ou résignation ?

TOULOUSE (31) - Midi-Pyrénées


Vendredi 11 mars 2016


Vendredi 11 mars 2016 Conférence débat organisée par les Amis de la Terre Midi-Pyrénées, Les Amis du Monde Diplomatique, l'Université Populaire de Toulouse, le Comité Anti Nucléaire Toulousain (CANT) et le Réseau Sortir du Nucléaire

à 20 h 30 Salle du Sénéchal 17, rue de Rémusat 31000 Toulouse (métro Capitole) Entrée libre



Elle sera animée par Rémi Scoccimarro, Géographe, Maître de Conférences en langue et civilisation Japonaises à l’Université de Toulouse Jean Jaurès. Cinq années après la triple catastrophe du 11 mars 2011, ses effets à moyen et long terme commencent à être de plus en plus lisibles. C’est en particulier le cas des conséquences non physiologiques de l’irradiation d’une partie du territoire japonais : alors que dans les zones dévastées par le seul tsunami la vie reprend peu à peu, les populations évacuées à la suite de l’accident nucléaire connaissent une mortalité grandissante, qui dépasse aujourd’hui le nombre de victimes du tsunami dans le département de Fukushima. Plus que la question de l’exposition aux faibles doses radioactives, ce sont les impacts démographiques, les choix opérés dans la gestion socio-économique de la catastrophe, ou ceux concernant le réaménagement des territoires contaminées, qui s’avèrent ainsi être les plus probants pour juger, et comprendre, les effets de la catastrophe nucléaire. Seront notamment abordés : - la notion de co-production de la catastrophe (échec de la protection des villes face au tsunami et logiques d’implantation de centrales nucléaires), - le contexte économique, politique et social dans lequel se déroule le redémarrage du parc nucléaire, - la situation des populations évacuées des zones radioactives, - les capacités d’un état démocratique à faire face à un accident nucléaire majeur.

Daniel ROUSSEE tel. portable : 06.61.97.83.28. Courriel : daniel.roussee@wanadoo.fr

Elle sera animée par Rémi Scoccimarro, Géographe, Maître de Conférences en langue et civilisation Japonaises à l’Université de Toulouse Jean Jaurès. Cinq années après la triple catastrophe du 11 mars 2011, ses effets à moyen et long terme commencent à être de plus en plus lisibles. C’est en particulier le cas des conséquences non physiologiques de l’irradiation d’une partie du territoire japonais : alors que dans les zones dévastées par le seul tsunami la vie reprend peu à peu, les populations évacuées à la suite de l’accident nucléaire connaissent une mortalité grandissante, qui dépasse aujourd’hui le nombre de victimes du tsunami dans le département de Fukushima. Plus que la question de l’exposition aux faibles doses radioactives, ce sont les impacts démographiques, les choix opérés dans la gestion socio-économique de la catastrophe, ou ceux concernant le réaménagement des territoires contaminées, qui s’avèrent ainsi être les plus probants pour juger, et comprendre, les effets de la catastrophe nucléaire. Seront notamment abordés : - la notion de co-production de la catastrophe (échec de la protection des villes face au tsunami et logiques d’implantation de centrales nucléaires), - le contexte économique, politique et social dans lequel se déroule le redémarrage du parc nucléaire, - la situation des populations évacuées des zones radioactives, - les capacités d’un état démocratique à faire face à un accident nucléaire majeur.

Daniel ROUSSEE tel. portable : 06.61.97.83.28. Courriel : daniel.roussee@wanadoo.fr




Proposer votre événement