Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°56

Hiver 2012-2013

Actions et vie des groupes

2013, une nouvelle année antinucléaire !

Hiver 2012-2013




Alors qu’un débat tronqué est en cours et qu’une loi, qui engagera notre pays dans des choix énergétiques et sociétaux fondamentaux, se prépare, l’heure est à la mobilisation.



Le 9 mars 2013, tous à Paris pour la chaîne humaine !

Un an après la catastrophe de Fukushima, 60000 personnes ont formé en mars 2012 une immense chaîne humaine, de Lyon à Avignon, pour demander la sortie du nucléaire. Pour toute réponse, le nouveau président n’a promis que la fermeture hypothétique de Fessenheim fin 2016. Face au pouvoir de l’argent et aux mensonges de l’État et de l’industrie nucléaire, seules la force du nombre et notre détermination pourront l’emporter. Tous à Paris le samedi 9 mars 2013 !

Plus d’infos : www.chainehumaine.org

Participez à notre prochaine campagne

La France, pays le plus nucléarisé au monde, compte 58 réacteurs. Mais derrière les centrales, qui ne sont que la partie émergée de l’iceberg, se cache toute une industrie de l’uranium, une chaîne du combustible. Usines de transformation, d’enrichissement, de retraitement, projets de stockage et d’enfouissement : notre territoire est parsemé d’installations nucléaires et traversé sans cesse par des transports radioactifs et dangereux. Et chaque étape produit des déchets en grande quantité. Le nucléaire, c’est partout, tout le temps et polluant sur toute la ligne.

Parce que l’envers du décor est souvent mal connu et que l’industrie nucléaire fait tout pour le cacher, nous lançons une nouvelle campagne : "Nucléaire : de la mine aux déchets, tous concernés !"

Du 26 au 28 avril 2013 – Chernobyl Day : week-end d’action internationale contre l’industrie de l’uranium

Les 26, 27 et 28 avril 2013, participez à la première grande action internationale de cette campagne. Trois jours d’actions pour mettre en lumière chaque étape de la chaîne du combustible et montrer le vrai visage de l’industrie nucléaire.

Débat public à Bure – Pour arrêter le nucléaire, attaquons-nous à ses déchets

Les déchets sont le talon d’Achille de l’industrie nucléaire et les laisser enfouir, c’est lui laisser la possibilité de persister. Loin d’être une réelle solution, l’enfouissement est le seul moyen qu’elle a trouvé pour les cacher. Et ce n’est pas parce que nous ne sommes pas responsables de ces déchets que nous ne sommes pas tous concernés.

Un "débat public" s’annonce à Bure pour le printemps. Alors que le rouleau compresseur de l’ANDRA et de l’État est à l’œuvre en Meuse et Haute-Marne depuis 1994, à quoi bon une nouvelle "consultation" ? Ce n’est en réalité qu’une formalité administrative et un moyen pour endormir encore un peu plus la population, lui laisser penser qu’elle est consultée, sur un projet qui lui a toujours été imposé. Mais ce "débat" marque également une nouvelle étape. Après le laboratoire, place à la phase industrielle et à l’enfouissement des déchets. Une suite logique mais un nouveau projet. Rien n’est joué, puisque aucune galerie n’est encore creusée... Alors rendez-vous à Bure, et partout en France, pour dire non à l’enfouissement.

Juin 2013 : tournée "Des mines d’uranium australiennes à l’enfouissement des déchets"

Au mois de juin, nous accueillerons des militants antinucléaires et victimes de l’extraction de l’uranium venus d’Australie pour témoigner des conséquences environnementales, humaines et sanitaires désastreuses de l’exploitation des mines dans leur pays. Une tournée d’événements sera organisée.

Juillet : une marche vers un monde sans nucléaire

L’association Footprints for Peace nous rejoint dans cette campagne et organise une marche internationale, dans le sud de la France et en Vallée du Rhône, sur la route de l’uranium. De villes en villages, des dizaines d’étapes pour informer, sensibiliser et marcher vers un monde sans nucléaire et pour la paix. Cette marche aura lieu au mois de juillet. Les dates et parcours restent à préciser.

Contact : marchesortirdunucleaire@gmail.com

Pour participer à cette campagne, organiser des actions, prendre part aux événements et journées de mobilisations : www.sortirdunucleaire.org

Le 9 mars 2013, tous à Paris pour la chaîne humaine !

Un an après la catastrophe de Fukushima, 60000 personnes ont formé en mars 2012 une immense chaîne humaine, de Lyon à Avignon, pour demander la sortie du nucléaire. Pour toute réponse, le nouveau président n’a promis que la fermeture hypothétique de Fessenheim fin 2016. Face au pouvoir de l’argent et aux mensonges de l’État et de l’industrie nucléaire, seules la force du nombre et notre détermination pourront l’emporter. Tous à Paris le samedi 9 mars 2013 !

Plus d’infos : www.chainehumaine.org

Participez à notre prochaine campagne

La France, pays le plus nucléarisé au monde, compte 58 réacteurs. Mais derrière les centrales, qui ne sont que la partie émergée de l’iceberg, se cache toute une industrie de l’uranium, une chaîne du combustible. Usines de transformation, d’enrichissement, de retraitement, projets de stockage et d’enfouissement : notre territoire est parsemé d’installations nucléaires et traversé sans cesse par des transports radioactifs et dangereux. Et chaque étape produit des déchets en grande quantité. Le nucléaire, c’est partout, tout le temps et polluant sur toute la ligne.

Parce que l’envers du décor est souvent mal connu et que l’industrie nucléaire fait tout pour le cacher, nous lançons une nouvelle campagne : "Nucléaire : de la mine aux déchets, tous concernés !"

Du 26 au 28 avril 2013 – Chernobyl Day : week-end d’action internationale contre l’industrie de l’uranium

Les 26, 27 et 28 avril 2013, participez à la première grande action internationale de cette campagne. Trois jours d’actions pour mettre en lumière chaque étape de la chaîne du combustible et montrer le vrai visage de l’industrie nucléaire.

Débat public à Bure – Pour arrêter le nucléaire, attaquons-nous à ses déchets

Les déchets sont le talon d’Achille de l’industrie nucléaire et les laisser enfouir, c’est lui laisser la possibilité de persister. Loin d’être une réelle solution, l’enfouissement est le seul moyen qu’elle a trouvé pour les cacher. Et ce n’est pas parce que nous ne sommes pas responsables de ces déchets que nous ne sommes pas tous concernés.

Un "débat public" s’annonce à Bure pour le printemps. Alors que le rouleau compresseur de l’ANDRA et de l’État est à l’œuvre en Meuse et Haute-Marne depuis 1994, à quoi bon une nouvelle "consultation" ? Ce n’est en réalité qu’une formalité administrative et un moyen pour endormir encore un peu plus la population, lui laisser penser qu’elle est consultée, sur un projet qui lui a toujours été imposé. Mais ce "débat" marque également une nouvelle étape. Après le laboratoire, place à la phase industrielle et à l’enfouissement des déchets. Une suite logique mais un nouveau projet. Rien n’est joué, puisque aucune galerie n’est encore creusée... Alors rendez-vous à Bure, et partout en France, pour dire non à l’enfouissement.

Juin 2013 : tournée "Des mines d’uranium australiennes à l’enfouissement des déchets"

Au mois de juin, nous accueillerons des militants antinucléaires et victimes de l’extraction de l’uranium venus d’Australie pour témoigner des conséquences environnementales, humaines et sanitaires désastreuses de l’exploitation des mines dans leur pays. Une tournée d’événements sera organisée.

Juillet : une marche vers un monde sans nucléaire

L’association Footprints for Peace nous rejoint dans cette campagne et organise une marche internationale, dans le sud de la France et en Vallée du Rhône, sur la route de l’uranium. De villes en villages, des dizaines d’étapes pour informer, sensibiliser et marcher vers un monde sans nucléaire et pour la paix. Cette marche aura lieu au mois de juillet. Les dates et parcours restent à préciser.

Contact : marchesortirdunucleaire@gmail.com

Pour participer à cette campagne, organiser des actions, prendre part aux événements et journées de mobilisations : www.sortirdunucleaire.org



Thèmes
Luttes et actions